mercredi, 22 septembre 2010

Réhabilitation d'une expression de haut niveau...

Chacun se souvient de l’émission Strip-tease de Philippe Dutilleul relatant la visite en 2000 de quelques parlementaires belges au pays de Kim Il-Sung et  de Kim Jong-Il. Sur base d'une expression utilisée par l’initiateur de la visite, le député PS Willy Burgeon, ce reportage est titrée une délégation de très haut niveau. Vu la nature du voyage, l’expression de haut niveau en devint drolatique.

 

Depuis ce lundi, au jour +100, les médiateurs, Flahaut et Pieters, ont restitué à l’expression de haut niveau toute son aura d’antan. Religieusement ou doctement, les journalistes évoquent les personnalités de haut niveau chargées de voir comment améliorer la loi de financement. Une loi dont le Ministre d’Etat Mark Eyskens, professeur émérite d’économie à la KUL  dit qu’il n’y a pas cinquante personnes en Belgique pour la comprendre.

 

Curieusement le PS n’a point délégué dans ces personnalités de haut niveau,  Michel Daerden, super-doué en matière de chiffres. Il est vrai que Papa n’est pas en odeur de sainteté chez nos amis flamands. Et ce diable de Bart voyant Papa aurait été capable de retirer sa concession faite aux francophones, via la RTBF, dès le 13 juin, à 19h32 : si les francophones veulent le poste de Premier Ministre qu’ils le prennent…  

19:54 Écrit par Pierre André dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.