mardi, 30 novembre 2010

La Suisse sur une mauvaise pente...

La Suisse vire-t-elle à l’extrême droite xénophobe ?  A première vue, il est permis de le croire. En effet, après la votation de 2009 remportée à 57,50 % portant interdiction des minarets dans la Confédération, une nouvelle votation ce dimanche a décidé l’expulsion des délinquants immigrés après qu’ils aient purgé leur peine. Le Conseil fédéral a pourtant présenté un contre-projet expulsant uniquement les auteurs coupables de certains crimes ou délits. Le peuple a préféré à 52,90 % l’original à la copie.

Les deux votations ont été initiées par l’Union  Démocratique du Centre (UDC) qui a, dans ses cartons,  d’autres projets de votation portant notamment sur la réforme de l’école ou excluant toute adhésion à l’Union Européenne et à l’OTAN.. Eventuelles votations en juin 2011 histoire d’asseoir une victoire nette aux élections fédérales du 23 octobre 2011.

Aujourd’hui, sur 200 sièges de parlementaire, l’UDC en détient 62 (31 %). Déjà, en 1992, l’UDC a été à la base de votation refusant que la Suisse adhère à l’Espace Economique Européen, votation du 6 décembre, qualifiée de dimanche noir par le Conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz.

La figure charismatique de l’UDC – parti populiste, souverainiste surfant sur l’émotionnel - est Christoph Blocher dont l’adversaire socialiste genevois Jean Ziegler a dressé le portrait dans Le Soir du 19/10/2007. Blocher est calviniste et il croit dans la prédestination. C’est de là que vient son respect des valeurs ancestrales, de la famille, sa méfiance vis-à-vis de l’étranger et surtout des catholiques "qui dominent l’Europe" (. . .) Sur le plan personnel, Blocher est quelqu’un de chaleureux et de sympathique (cfr. Liège 28 – 22 octobre 2007).

18:05 Écrit par Pierre André dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.