vendredi, 31 décembre 2010

Grâce à Internet, le monde entier peut voter pour le/la Liégeois(e) de l'année 2010.

     Depuis le 13 décembre – et cela durera jusqu’au 14 janvier 2011 à minuit – Liège est en pleine effervescence électorale. Il s’agit d’élire le Liégeois de l’année 2010. Cette distinction  a été imaginée en janvier 1989 par l’hebdomadaire gratuit Vlan-Liège sur base d’un référendum populaire. Le succès a été croissant. D’autres journaux se sont associés, au fil des années, à l’initiative du toutes-boîtes. Sur son site www.vlanspectacle.be , il est écrit : 1997: Pour la première fois, RTC Télé-Liège collabore à l’Election du Liégeois de l’année, déjà promotionnée en radio par la RTBF-Liège. (…) Le journal La Meuse et Radio Contact nous rejoindront en 2002. Le titre est convoité. Il arrive qu’il échoit à  une tête couronnée ainsi le Prince Laurent en personne vient recevoir le prix du Liégeois de l’année 1998, qui récompense le Dispensaire vétérinaire de la Fondation Prince Laurent, installé à Seraing.

     Cette année, les vingt nominés sont répartis en artiste, manager, citoyen et sportif de l’année. Les Liégeoises et Liégeois ont le choix entre le papier – comme à l’origine – et l’internet www.liegeois2010.be. Comme l’an dernier, un jury de la presse liégeoise donnera quant à lui son coup de coeur à celui d'entre eux qu'elle estimera le plus méritant et qui portera le titre de "Liégeois de l'année 2010".

     Début 2010, le choix du jury a suscité l’ironie de l’écrivain liégeois Nicolas Ancion : Bonne nouvelle ! Le Liégeois de l'année est une Liégeoise ! Moins bonne nouvelle : c'est une casquette une gare, qui emporte le titre ! Ben oui, le jury n'a pas fait dans la dentelle, il a carrément craqué pour le béton blanc de Calatrava et ses faux airs de star internationale.

      Tout comme le député-bourgmestre d’Aywaille Philippe Dodrimont utilise,  notamment, la voie de la pétition pour exiger la retransmission par la RTBF de Milan-San Remo et le Tour de Lombardie alors que nous possédons avec Philippe Gilbert le meilleur coureur de classiques cyclistes au monde, une pétition citoyenne – un jour durant, le 6 février 2010 - a souhaité le retour au référendum populaire pour désigner le Liégeois de l’année. Si les commentaires sont parfois durs, la pétition témoigne du succès international du Liégeois de l’année. En effet, un tiers des pétitionnaires est Français. Ils sont Picards, Grenoblois, Strasbourgeois et autres. La France est vaste et le rayonnement de notre Cité Ardente est tel dans ce pays – il nous a honoré, en août 1914, de la Légion d’Honneur - que de nombreux Français s’intéressent au Liégeois de l’année... 

 

19:23 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.