lundi, 14 février 2011

En guise de Saint-Valentin, un Guide amoureux de Liège.

      En étrennes 2011, nous avons reçu le Guide amoureux de Liège. Ce livre de Christian Libens est paru chez Luc Pire en avril 2009. Il y a un certain temps mais quand on aime on ne compte pas !

     C’est un ouvrage volontairement subjectif, l’enfant d’un seul auteur généré au gré de ses coups de cœur de Liégeois pour sa capitale…Il embrasse Liège et indique où s’embrasser à Liège d’autant que en Cité ardente, des femmes nues hantent les lieux publics (des hommes aussi !). Les endroits propices à ces rencontres sont les places, les parcs, les ponts…

     Christian Libens de constater ; la pudeur, comme la beauté, est chose relative à travers les époques et les cultures. Aussi, l’exposition de statues représentant des corps déshabillés dans l’espace public a toujours suscité le débat, hier comme aujourd’hui. (…) À chacun donc ses fantômes et ses fantasmes, à chaque temps ses tares et ses inclinations.

     Le quotidien La Gazette de Liège, fondée en 1840, à l’instigation de l’évêque Corneille-Richard-Antoine van Bommel  a été à la base des combats contre les nues en rue. Après avoir lutté contre le réalisme révoltant de l’œuvre de Léon Mignon, le dompteur de taureau, vingt-cinq plus tard, lors de l’Expo de 1905, Joseph II Demarteau a remis le couvert, encouragé par le vicaire-général Schoolmeesters, contre le Faune mordu de Jef Lambeaux, une tentative de viol exhibée sur la voie publique.

     Toujours en 1905, un monument est inauguré à Liège à la gloire de Charles Rogier l’enfant du pays devenu un père du Royaume. Distinction  suprême pour Charles Rogier ; enfant du pays  alors que ce garçon est né à Saint-Quentin et n’a quitté la capitale de Haute Picardie qu’à l’adolescence ! Le père du Royaume est représenté en compagnie d’une belle et puissante femme (…) son attitude est fière, sinon provocante. Ce symbole de la Belgique est, à la fois, la plus belle fille de Liège (© Arsène Soreil) et une escort girl d’un père de la Nation  (© Christian Libens). Sa nudité ne bouleverse pas Joseph II Demarteau qui a souvenir de son papa secrétaire particulier de Charles Rogier avant de se lancer dans le journalisme !

     C’est au château de Colonster que Christian Libens a rencontré la plus libérée des filles d’Ève (…) « La joie de vivre » (…) défie ciel et terre de sa vitale impudeur. Rik Wouters est l’auteur de ce chef d’œuvre.

     L’échevin Michel Firket - soucieux de la réputation de Liège, terre de liberté auprès des touristes étrangers - a offert l’hospitalité  de son échevinat à la Mère Patrie, délogée de l’ancien square Notger. Sa superbe poitrine dénudée se révélera consolatrice  aux yeux de beaucoup estime le guide amoureux de Liège, cadeau prisé par Saint-Valentin !               

10:58 Écrit par Pierre André | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.