jeudi, 17 février 2011

Michel Foret, un des dix Gouverneurs du Royaume.

     Gouverneur de la Province de Liège depuis le 1er octobre 2004, Michel Foret est le premier  à avoir été nommé par arrêté motivé du Gouvernement wallon, sur avis conforme du Conseil des Ministres fédéral. Tous ses prédécesseurs du baron Van den Steen à Paul Bolland ont été nommés par le Roi ou le Régent.

     Son statut a changé – il est un fonctionnaire régional tenu au devoir de réserve -, ses missions également. Il constitue l’interface entre les différents niveaux de pouvoirs fédéraux, régionaux et provinciaux. Son job est loin d’être une sinécure. Le peuple liégeois voit essentiellement son Gouverneur dans ses fonctions protocolaires tel l’accueil des Chefs d’État, des membres de la Famille royale, des Ambassadeurs ou encore sa présence lors de manifestations patriotiques.

      Le Gouverneur de Liège est aussi chargé de veiller à la légalité et conforme à l’intérêt général de décisions de diverses institutions. Il est Commissaire du gouvernement de quatre Exécutifs différents. Pour exercer au mieux ces diverses tâches, 153 agents le secondent dont 51 émargent au budget fédéral, 97 à celui de la Région et 5 à la Province. Le Gouverneur a la responsabilité de la coordination de la sécurité et du maintien de l’ordre public.  

     Première Province wallonne à s’être dotée, tant au niveau provincial, communal que particulier, de plan général d’urgence et d’intervention, les Liégeoises et Liégeois peuvent fredonner un air connu du Moyen-Âge à Nicole Louvier il est minuit, bonnes gens/ dormez le guet veille/ dormez, bonnes gents/ bonne nuit.

     Il est des secteurs où le rôle de Michel Foret n’est pas évident encore qu’il soit très efficace. Ainsi, la station de métro parisien Liège – baptisé ainsi suite à la résistance qui a valu la Légion d’Honneur à la Cité ardente, dès le 8 août 1914, l’appellation initiale Berlin étant honnie – va voir, très bientôt, une sculpture rejoindre les céramiques de Welkenraedt qui la décorent depuis 1982. Le Préfet de Paris, Daniel  Canepa et Michel Foret l’inaugureront, occasion pour la RATP de rendre hommage à Marie-Claire Van Vuchelen et Daniel Hicter, scénographes de la décoration dédiée à des sites de la province. Autre exemple. Depuis l’an dernier, une colonie d’hirondelles de fenêtre dispose de boue pour construire leur nid au Palais provincial. Une boue pure en provenance de la terre entourant la fontaine ornant la cour Notger. Une innovation due au Gouverneur Foret.

Métro de Paris station Liege.jpg


10:18 Écrit par Pierre André dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.