jeudi, 17 mars 2011

Les petits apéritifs avec les grands Liégeois.

       En 2012, Ville de Liège, Province de Liège commémorent le 400ème anniversaire de la mort, le 17 février à Arnsberg, de Son Altesse Ernest de Bavière,  45ème Prince Évêque de la Principauté de Liège. Cet hommage a été annoncé récemment, lors d’une conférence de presse, par le Gouverneur Michel Foret.

      Le mardi 31 mai en la Maison des Seniors, rue Charles Bartholomé 52, à 10h30, les petits apéritifs avec les grands Liégeois ont pris pour thème Bavière : un länder allemand, un site liégeois, une famille de princes-évêques. Membre-fondateur de la LGL (Les Guides de Liège), Isabelle Vandenbosch présente en une visite guidée, une découverte illustrée d’un grand Liégeois et après cette conférence confort, une discussion s’engage autour d’un petit apéritif (1).

      De Son Altesse Ernest, les Liégeoises et Liégeois connaissent le nom par l’ancien hôpital de Bavière. Son Altesse n’a pas hésité à donner à la Confrérie de la Miséricorde son très beau palais d’Outre-Meuse, y compris les jardins, afin de le transformer en un premier hôpital.

      Mais Son Altesse n’a pas limité son action liégeoise au seul domaine sanitaire. Elle se préoccupe également d’éducation et de religion. Elle fait appel aux membres de la Societas Iesu, fondé en en 1534 par Ignace de Loyola, pour l’aider dans ces tâches. Aux Jésuites, Elle accorde des facilités pour enseigner et se fait assister de leurs lumières pour combattre le protestantisme et imposer les règles du Concile de Trente au clergé liégeois un peu trop licencieux. Son Altesse en supprimant les 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 11 novembre 1583 permet à la Principauté d’adopter le calendrier grégorien.

      Son Altesse Ernest de Bavière s’occupe aussi de moderniser le droit minier en proclamant, en 1582, l’Édit de Conquête (cfr Liège 28 du 6/12/2010). Féru de sciences, il s’intéresse aussi bien au ciel notamment via l’astronomie (Traité de l’Astrolabe) qu’à la terre en analysant lui-même les eaux de la Fontaine de Pline. Bien avant que le néologisme réseauter ne soit créé, Son Altesse tisse et entretient un réseau de relations qui en font un excellent diplomate et l’ami de Juste Lipse, de Torrentius et autres beaux esprits.

      À en croire certains, Henri IV, le Vert-Galant a dit, à propos de Son Altesse Ernest de Bavière : Mon cousin de Liège me ressemble jusqu'à la ceinture ! Il n’est pas certain que la ressemblance s’arrête à la ceinture. En effet, tel le rapporte Alphonse Le Roy dans sa notice de Biographie nationale (T. VI, pp. 632 et suiv.) parue en 1897, Son Altesse ne se décida jamais à se faire ordonner prêtre et que sa vie privée ne fut pas tout à fait exemplaire.

 

Ernest de Baviere.gif

 

(1) Contact : Delphine Wilkin 0470 68 87 31 - delphine.wilkin@liege.be

11:21 Écrit par Pierre André dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.