dimanche, 20 mars 2011

Aux élections, chaque voix compte. La preuve dans le canton de Corrèze.

       Les élections cantonales n’ont pas suscité – c’est le moins que l’on puisse dire – l’enthousiasme de nos voisins du Sud. La qualité des candidat(e)s n’est pas en cause. Notamment, en Corrèze où s’est présentée pour la sixième fois Bernadette Chirac.

       En 2004, elle a été élue  par 56%73 face à trois personnes, un PS, Christian Ravidat, un Vert-Écologie Didier Lorioux et une Front National Chantal Noël.

       Ce 20 mars, elle a perdu quantité de voix.- moins 231. La femme de l’ancien Président Jacques Chirac obtient en effet 1114 voix contre 1345 en 2004. Moralité, son pourcentage chute de manière forte face à deux candidatures, François Barbazange étiqueté Divers gauche et Murriel Padovani-Lorioux, Vert-Écologie.

       Elle l’emporte par 50%04, autrement dit une voix de plus que la majorité qu’elle atteint grâce à la procuration que lui a donné l’ancien Président de la République, Jacques Chirac. Celui-ci a préféré rester quai Voltaire à Paris plutôt que de rejoindre son château de Bity, sur la commune de Sarran dont sa femme est l’adjointe au maire, Michel  Poincheval.

       Sans atteindre le niveau national d’abstention – 55 % -, le taux est passé de 17%51 à 21%15. Le nombre des votes atteint  2226 personnes dans le canton de Corrèze, Le maire de Corrèse recueille 1004 voix et la candidate écologiste 108.

 

CORREZE.png


23:40 Écrit par Pierre André dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.