mardi, 14 juin 2011

Stavelot, du 7 au 16 juillet 2011, vit au rythme des VTS.

       Les mois de juillet et août sont, depuis plus ou moins un demi-siècle, une période chérie des amateurs de théâtre en province de Liège. Distante de seize kilomètres - une seule commune au nom universellement connu par les fanas de F1, Francorchamps les séparent - Stavelot et Spa présentent, l’une, les Vacances-Théâtre-Stavelot, les VTS www.festival-vts.net, l’autre, le Festival Royal de Théâtre de Spa  www.festivaldespa.be.

      En juin 2008, Liège 28 a cerné les prolégomènes qui ont conduit à la création des VTS. Cette année, dans la présentation des VTS, le député provincial Paul-Émile Mottard remarque : Si la concurrence de l’audiovisuel n’avait qu’un mérite pour le théâtre, ce serait sans nul doute celui de le pousser à toujours plus d’inventivité, plus d’audace. Cette année, la programmation du festival vous surprendra, vous questionnera, vous ravira… A la fois teintée d’humour et de poésie, cette édition 2011 est également placée sous le signe du questionnement, de la réflexion. « Le but du théâtre est d’affronter les limites », a dit Edward Bond… Plus que jamais, ce sera le cas durant ce festival. L’exil, les racines, la solitude sont autant de thèmes qui seront abordés par des comédiens et des metteurs en scène au talent et à l’efficacité impitoyables. D’autres ont choisi la voie de la comédie, de la dérision, un exercice parfois bien plus difficile encore... Quel bonheur !

Du 7 au 16 juillet, le bonheur sera total. Du premier spectacle ATTILA, Reine des Belges au dernier Gainsbourg Ressuscité « Bien fait pour sa Gueule », rien que du bonheur. Ainsi, le 12 juillet, Marie-Christine Barrault  sera Fanny Hellis, femme fatale, star déchue ravagée par l’alcool, héroïne grandiose, fait son grand retour sur scène après une cure de désintoxication. Dans sa loge, l’espace d’une heure, avant une représentation d’une importance capitale, elle se retrouve face au miroir de sa vie, affrontant ses anciens démons pour leur régler leur compte de manière définitive. Le lendemain, Dieudonné Bakongo jette Bas les masques. Dans une fable drolatique dont il est l’auteur, Dieudonné Bakongo ausculte avec ironie et tendresse toutes les avanies par lesquelles ont dû passer les peuples qui ont eu besoin de colonisateurs pour être considérés comme faisant partie de l’Humanité.

        L’accouchement d’un gouvernement fédéral en Belgique n’est rien à côté des problèmes rencontrés par notre Reine des Belges enceinte de deux ans et demi. Une histoire compliquée – drôle à souhait – voit Marie-Élisabeth Cornet enfanter une soixantaine de personnages sans décor et avec une cape pour unique accessoire. Quant au dernier spectacle de VTS, il met en scène un Liégeois Pierre Lafleur qui, adolescent, s’est rendu quantité de fois faire le pied de grue devant le 5bis, rue de Verneuil dans le 7ème arrondissement de Paris dont la maire est actuellement Rachida Dati. À l’époque, Serge Gainsbourg est la vedette de la rue Verneuil (et bien au-delà). Il a repéré le p’tit barjo de Belgique. Aujourd’hui, Pierre Lafleur accompagné de quatre musiciens ressuscite - un véritable miracle divin comme autrefois - le beau Serge.

       Vacances-Théâtre-Stavelot  demeure décidément le lieu de toutes les expérimentations possibles face à un public sans préjugés, les spectacles à destination des plus jeunes (mais pas interdits aux autres) ne manquent pas non plus de ces découvertes qui étonnent et dérident même les plus austères. Nous vous donnons donc rendez-vous pour un festival qui tient ses promesses, ne s’étiole pas au fil du temps et dément les âmes chagrines qui ne croiraient pas à la nécessité des arts de la scène. Plus qu’un divertissement, le théâtre est pour ceux qui s’y sont piqué un véritable besoin, celui de la rencontre et de l’irremplaçable immédiateté d’un spectacle vivant, à la fois éphémère et immortel.

 Attila_reine_des_Belges_2.jpg

 

Dans quelques jours, Liège 28 cède à notre confrère Jean-Marie Roberti ses colonnes en vue de présenter le Festival Royal du Théâtre de Spa.Barrault.jpg

bakongo.jpg

 

18:32 Écrit par Pierre André dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.