jeudi, 28 juillet 2011

RTBF.be : un poids, deux mesures ...

       Question naïve d’un journaliste professionnel en retraite active (era) : quel est le critère qui a motivé le floutage d’un visage confronté à son juge d’instruction  - le dossier du JT  du jeudi 28 juillet à la RTBF – alors qu’un autre client du même juge est apparu à visage découvert.

       Notre position de  journaliste professionnel era est que le floutage s’impose dans les deux cas.

       Nous n’incriminons pas la consoeur qui a réalisé ce dossier. En revanche, si manque de déontologie est reconnu, la responsabilité incombe au secrétaire de rédaction dont dépend le/la journaliste et le rédacteur-en-chef.du JT. …Mais, de toute manière, c’est l’Administrateur général qui porte le chapeau… !

20:28 Écrit par Pierre André dans Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.