samedi, 03 septembre 2011

Un Liégeois, Georges Nagelmackers a fondé "l'âge d'or du rail".

915.jpg

 

       Le mardi 27 septembre – jour de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles -, au 9 de l’avenue Matignon, à Paris seront dispersés, en vente publique les Souvenirs de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits. Le catalogue édité par Christies à cette occasion s’appelle L’âge d’or du rail. Il est disponible pour 30 €. Selon l’estimation la plus haute, les 264 lots peuvent rapporter un million et demi au vendeur, le groupe Accor.

        Ce groupe français est  le premier groupe hôtelier mondial. Au premier semestre 2011, son chiffre d’affaires a été de 2 973 millions d’euros, en hausse de +4,4% par rapport au 1er semestre 2010. Installé dans 90 pays, sous diverses enseignes,  Accor exploite à Liège, le Mercure, l’Ibis et autre Formule 1 et à New-York, le Sofitel.

       La Compagnie Internationale des Wagons-Lits est chère au cœur des Liégeoises et Liégeois. En effet, de retour des Etats-Unis où son père l’a envoyé pour mettre fin à une histoire d’amour, Georges Nagelmackers (né en juin 1845) décide de créer, en 1872, un réseau européen de trains de luxe, à l’exemple des sleeping-cars de George Pullman. Visionnaire, il ouvre l’Europe aux voyages. C’est l’époque de l’Orient-Express, du Transsibérien, etc. Dans le blogue Josyane 60 on peut lire Bientôt, les élégantes prennent le train pour le voyage bien plus que pour la destination ! Précurseur, Georges Nagelmackers fonde la première chaîne hôtelière Les grands hôtels des Wagons-Lits, à Paris sur les Champs-Élysées 103-107, à Pékin, à Constantinople, le Pera Pela et en bien d’autres endroits.

       Averti de cette vente du 27 septembre, Francis Duga - patrimoineciwl@hotmail.be – s’efforce par différents moyens, de sensibiliser nos hommes et femmes politiques en charge de la culture à tous les niveaux de pouvoir, de faire l’impossible pour acquérir ce pan de notre patrimoine, En vue d’atteindre ce but, il a lancé un appel sur http://www.lapetition.be/en-ligne/Sauver-le-patrimoine-de...

       En peu de jours, cet appel a été entendu à l’étranger – France, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Hollande, Hongrie, Danemark, etc. En revanche, nous n’avons relevé qu’un nom de politique : Jean-Géry Godeaux, Échevin de l’État-Civil Liège. Parmi les pétitionnaires, un descendant de Georges Nagelmackers, Beaudoin. Son commentaire : Georges Nagelmackers était un de mes ancêtres et peut être le 1er Européen d'Europe à être parvenu à faire sauter les frontières d'Europe du Chemin de fer dès le début du XXème siècle. Un vrai visionnaire qui a pu combiner le confort, la rapidité et le passage des frontières sans formalités invasives. Toutes ses réalisations et objets mis en vente devraient être rachetés par la SNCB pour être exposé au musée de la SNCB.

                                   ++++++++++++++

      Ce lundi 5, un porte-parole de  la SNCB-Holding, le Liégeois Louis Maraite a tenu à nous préciser : nos experts belges ont été voir les collections AVANT l'annonce de la vente publique et ils y ont acheté ce qui avait de l'importance à leurs yeux et qui était complémentaire aux collections existantes.

 

20:34 Écrit par Pierre André dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.