mercredi, 12 octobre 2011

Un mot, le mois. Quel sera le mot à la mode en novembre?

iMartine Aubry.png

       À l’instar des médecins de l’ancien Président Chirac qui ont placé, le mois dernier, dans le langage commun, anosognosie - terme médical du, en 1914,  au neurologue français Joseph Babinski, le député Arnaud Montebourg a remis à la mode impétrant, au lendemain des primaires citoyennes du PS.

       Impétrant est un vieux terme juridique – il remonte au XIVe siècle – qui signifie celui ou celle qui a obtenu des lettres du prince ou quelque bénéfice. C’est en ce sens que Saint-Simon a écrit le duché de Chaulnes n'était que pour l'impétrant et les mâles issus de lui.

       Aujourd'hui, deux millions six de Françaises et Français valent certes un prince. Mais spécialement pour un avocat de gauche, il est difficile de considérer qu’un prince valait naguère à lui seul, l’opinion de deux millions six de Françaises et Français.

       Heureusement pour maître dix sept pour cent deux, le terme impétrant a quelque peu évolué. En droit administratif, il désigne la personne qui obtient quelque chose. Martine Aubry et François Hollande - qualifiés de candidat impétrant par Arnaud Montebourg  - ont obtenu de se présenter au second tour des primaires citoyennes. Un résultat hors de la portée de maître dix sept pour cent deux…et les médias parlent davantage de lui que d’eux ! 

 

 

 

Arnaud Montebour.png

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.