vendredi, 27 janvier 2012

Fins de mois intelligentes pour notre confrère Edmond Blattchen.


       Fin de mois quelque peu fatigante certes mais rudement intelligente pour le journaliste liégeois Edmond Blattchen.
      Le 29 janvier, il reçoit vers 22h45 sur la deux de la RTBF.be dans l’émission Noms de dieux Slimane Zeghidour, rédacteur en chef et éditorialiste de TV5 Monde.

     Né en Kabylie, un an avant la guerre de libération qui a mené l’Algérie à l’indépendance le 5 juillet 1962, Slimane Zeghidour a passé son enfance dans un camp de regroupement. Au terme d’étude de journalisme à Paris, il a été grand reporter pour des titres prestigieux (Le Monde, Libération, le Nouvel Observateur) tout en publiant  La Vie quotidienne à La Mecque de Mahomet à nos jours, Le Voile et la bannière, Les 50 mots de l'islam,  et plus récemment L’Algérie en couleurs (Editions Les Arènes). Il anime un séminaire de Géopolitique des religions en Sciences politiques à l’université de Poitiers et a un blogue blogs.tv5.org/deus_ex_machina.

Extraits de ce blogue : Pour le croyant, «islam» évoque l’«abandon» confiant de soi en Dieu et non point la soumission aveugle. Son éthique fondamentale se résume, selon la Sunna, à «adorer Dieu, sans rien Lui associer, observer la prière canonique, verser l’aumône obligatoire, jeûner durant le mois de Ramadan, offrir à manger à l’affamé et le salut de paix, au voisin comme à l’inconnu». Aujourd’hui, le mot islam désigne à la fois la religion (l’équivalent de christianisme) et la civilisation (l’équivalent de chrétienté). Mais le croyant préfère utiliser, pour désigner l’univers islamique, soit
le terme d’Oumma (la «Matrie», la communauté des croyants), soit l’expression Dar el-Islam (la Maison de l’islam). Cette demeure de l’esprit s’étend de l’Indonésie au Maroc et du Cercle polaire au tropique du Cancer.

         Les 30 et 31 janvier, Edmond Blattchen est à Paris au Congrès mondial de l’Alliance Française. Il n’y est pas seul. William Ancion  qui préside la section liégeoise fondée tout récemment (cfr Liège 28 - 23 novembre 2011) assiste également a ce Congrès qui réunit des délégués de plus de 130 pays. En clôture du Congrès de l’Alliance Française, en vedette Stéphane Hessel.
    Jean-Pierre de Launoit, Président de la la Fondation de l'Alliance française internationale est très heureux d’avoir Stéphane Hessel à son Congrès. Il doit ce bonheur à Edmond Blattchen qui n’a guère eu à plaider auprès de son ami Stéphane Hessel. Ensemble, boulevard Raspail, mardi vers 16h, Edmond Blattchen et Stéphane Hessel dialogueront sur le thème S’indigner, s’engager, espérer.

19:57 Écrit par Pierre André dans Actualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.