dimanche, 02 septembre 2012

L'avoinée du Premier ministre de Côte d'Ivoire à la presse de son pays.

        Les États Généraux de la Presse ivoirienne ont réuni quelques deux cents confrères fin août à Yamoussoukro, à l’hôtel Président. Le Premier ministre Ahoussou-Kouado leur a donné une belle avoinée que le ministre de l’Environnement Allah Kouadio Rémi qui le représentait a lue.

       En voici quelques extraits. Tout d’abord, un peu de pommade académique : je voudrais vous assurer de l’appui du Gouvernement, et réaffirmer également, l’importance de votre mission. L’importance de la Presse dans toute démocratie n’est plus à démontrer, elle est d’autant plus indispensable qu’elle concerne une population moins instruite, et vivant une situation de sortie de crise. Je voudrais à ce stade de mon propos, vous inviter à prendre la pleine mesure de la délicatesse de votre mission, ici, en Côte d’Ivoire. Mission qui est l’intérêt public et général.

       L’avoinée est franche et directe : malheureusement, ces bonnes vertus de la presse, n’ont pas souvent été promues par votre corporation. Les passions et les écrits trop partisans ont souvent pris le dessus. Cette attitude a contribué à détériorer davantage le climat politique et social, et vous a malheureusement mis au centre de passions regrettables. Je vous invite par conséquent, à faire preuve de dépassement et à vous inscrire résolument dans la valorisation de vertus qui font honneur à votre profession.

       À tout péché miséricorde. L'Appel de Yamoussoukro du Premier ministre de conclure : Si les recommandations de vos assises s’inscrivent dans cette vision, ce dont je ne doute pas, je puis vous assurer que le Gouvernement tout entier, œuvrera à prendre toutes les dispositions urgentes, afin qu’elles soient traduites en actes.   

       Manifestement, l’Appel de Yamoussoukro a été entendu si l’on en juge par la quantité de recommandations formulée en suite des États Généraux de la Presse. Citons-en quelques unes.

       Ainsi la reconduction de la mesure d’exonération fiscale de l’entreprise de presse et de communication audiovisuelle pour une période allant de 2012 à 2015, conformément à l’engagement pris le 18 janvier 2012 par le président de la République Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, en y incluant les avantages accordés en 2009.

       Autres recommandations : la nomination des responsables de la presse de service public par appel à candidature, ou encore la formation du journaliste professionnel nécessitant  (i) L’implication véritable/entière dans la formation du journaliste professionnel ; (ii) L’harmonisation des programmes de formation et des contenus pédagogiques de la formation des journalistes professionnels, et le renforcement des capacités des structures publiques en charge de la formation du journaliste professionnel.

       Nos confrères ivoiriens recommandent aussi la valorisation de leur profession et de leurs articles par l’institution d’une médaille du mérite spécifique à la presse.

10:38 Écrit par Pierre André dans Actualité, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.