vendredi, 07 septembre 2012

L'entente de coopération et d'amitié Québec-Liège n'est pas assez "payante"

        En 2002, le maire de Québec Jean-Paul L’Allier et le bourgmestre de Liège Willy Demeyer ont conclu entre leurs Villes une Entente de coopération et d’amitié. Aujourd’hui, le journal Le Soleil annonce Québec fait le ménage dans les jumelages. Dans l’article de notre consoeur Isabelle Mathieu, on peut notamment lire les propos du maire de Québec, Régis Labeaume : la plupart des jumelages ne marchent pas. Il y a seulement Bordeaux et Calgary qui marchent. Dans le fond, on n'a pas besoin de faire le ménage parce qu'il ne se passe rien dans les autres. L’administration Labeaume considère que Québec perd son temps et son argent en s’éparpillant à gauche et à droite. Désormais, Québec se concentrera sur quelques partenariats payants.

       Ainsi, du 6 au 9 septembre, Bordeaux fête le vin à Québec. Son maire, Alain Juppé a inauguré hier la Place de Bordeaux en dévoilant en compagnie de Régis Labeaume, une stèle célébrant un demi-siècle de jumelage. Précisons que jamais un bourgmestre liégeois ne pourra faire semblable inauguration car, depuis le 7 mars 1994, existe dans le quartier Saint-Louis l’avenue de Liège succédant à l’avenue Liège dont l’appellation remonte à 1956. Il est même précisé sur le site de la Ville de Québec qu’en 1467, Charles le Téméraire brûle la ville et occupe le pays. Relevée de ses ruines, elle connaît une forte croissance industrielle grâce au travail des métaux, notamment dans le domaine de l'armurerie. Bien que des milliers de bâtiments y aient été rasés au cours de la Deuxième Guerre mondiale, Liège conserve de remarquables monuments qui évoquent son long passé de ville ecclésiastique, en particulier le palais des princes-évêques et la cathédrale gothique Saint-Paul.

       Selon Le Soleil, l’administration Labeaume reproche à ces Ententes d’être inactives depuis la fin de l'ère L'Allier, au milieu des années 2000. Le maire Labeaume estime son administration reconnue pour son dynamisme ainsi que pour les ambitions qu’elle nourrie (sic) pour notre région. Lancer des projets c’est bien mais tout mettre en œuvre pour les réaliser concrètement c’est mieux! Disposant de 25 sièges sur 27, les membres de mon équipe affichent un bilan exemplaire et ils sont en droit d’en être fiers. À tous les jours, ils font la preuve de la pertinence de leur présence dans leur milieu respectif et qu’un conseil municipal fort et majoritaire contribue à passer de la parole aux actes ; car discuter, pavoiser et consulter c’est bien mais passer à l’action c’est mieux! Faire la différence positivement dans le quotidien des citoyens, voilà ce qui nous allume.

       Dès lecture du Soleil, nous avons cherché à contacter par téléphone, le porte-parole du maire, Paul-Christian Nolin. Il était absent de son bureau. Il est vrai qu’aujourd’hui, se déroule le Grand Prix Cycliste de Québec, l’une des deux seules épreuves du circuit WorldTour tenues en sol nord-américain. Course remportée, l’an dernier par le remoucastrien Philippe Gilbert. Paul-Christian Nolin doit, en principe, nous rappeler.

21:27 Écrit par Pierre André dans Actualité, Liège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.