lundi, 26 novembre 2012

La politique provinciale pour les six ans à venir

       Pour la 176ème année, le Conseil provincial tient session. L’occasion pour ce Conseil – réduit à 56 personnes contre 89 naguère –  d’entendre la Déclaration de politique générale pour les années 2012 à 2018. Ce que le citoyen en retient une augmentation des centimes additionnels au précompte immobilier. Le citoyen – à l’image de la voiture électrique du Liégeois Camille Jenatzy, La Jamais Contente - en oublie la suppression de trois taxes. Il est vrai que ces trois taxes ne le concernent pas nécessairement.

       Les ambitions de la Province sont grandes. Dès lors, il est naturel qu’elle se donne les moyens de sa politique basée sur les cinq priorités pour l’avenir de la Province qu’à l’unanimité, le Conseil provincial  a adoptées en décembre 2010.

       La Province, amie des communes, tient à ce que son rôle soit bien entendu. Un nouveau site web de la Province verra le jour dès 2013. Centré sur une approche utilisateur, plus intuitive et portée vers l’avenir, il deviendra l’unique site des différents services afin de renforcer encore l’unicité d’images de la Province. Sa page d’accueil se présentera comme une véritable  Une d’actualités provinciales gérées par le Service Communication.

        Le trimestriel papier Notre Province existera toujours car créer une passerelle entre le papier et le numérique est d’un (sic) des objectifs comme de proposer des compléments multimédias (vidéos, sons, liens web, applications …) aux articles publiés dans le trimestriel. Les lecteurs auront accès à ces contenus au départ de leur smartphone, dont l’usage devrait se généraliser dans les prochaines années.

        Bref, en forme de gazoullis, en 140 lettres max, pour exister la Province de Liège, de réelle se transforme en Province virtuelle.

19:40 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.