lundi, 11 février 2013

Lundi prochain, Caroline Emond sera la quatorzième Déléguée générale du Québec à Bruxelles.

Caroline.jpg

       Bien avant l’inauguration  de la Délégation générale du Québec à Bruxelles, les relations entre la province du Québec et le royaume de Belgique existent.

       Ainsi, en avril 1891, à l’invitation de Monsieur Hamico, capitaliste belge, le Premier Ministre du Québec Honoré Mercier accompagné du trésorier du Québec, monsieur Shehyn est à Bruxelles. Ils sont tous deux reçus en audience par le Roi Léopold II et par Joseph Riquet de Camaran, prince de Chimay, ministre des Affaires Etrangères. Le Roi Léopold II attribue au trésorier le titre d’officier de l’Ordre de Léopold et Honoré Mercier Commandeur du même Ordre créé le 11 juillet 1832 à l’initiative du comte Félix de Merode.

       Ainsi, en 1905, tandis que Liège vit son Exposition Universelle, le Québec installe dans l’actuelle rue Dartois un bureau destiné à faciliter l’émigration vers cette Province. Mieux, en mai 1914, le journaliste montréalais Godfroy Langlois, membre de l’Assemblée législative est nommé en poste à Bruxelles à la tête de l’Agence du Québec. Cette Agence sera dissoute en 1933.

       Près de quarante ans plus tard,  en 1972 - le Liégeois Pierre  Harmel étant Ministre des Affaires Etrangères de Belgique - est inauguré à Bruxelles, le 26 septembre, une Maison du Québec . Elle prendra nom de Délégation Générale du Québec lorsque Jean Deschamps s’y installe le 1er janvier 1973.

       A ce poste, lui succèdent douze délégués-généraux dont une seule femme Nicole Stafford, actuelle directrice de Cabinet de la Première Ministre Pauline Marois. Le Conseil des ministres du 22 janvier 2013 a nommé Caroline Emond déléguée générale du Québec à Bruxelles à compter de 18 février 2013.

       Quadragénaire, Caroline Emond est avocate de formation. Depuis plus de 18 ans, elle est une professionnelle des relations publiques et gouvernementales. Actuellement, elle dirige le service  Affaires publiques et relations gouvernementales, chez Bombardier Produits Récréatifs Inc. Auparavant,  elle a été à Genève, représentante auprès de l’Organisation mondiale du commerce.

       Une note du Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur précise : madame Émond possède une vision globale ainsi qu’une fine compréhension des enjeux économiques et politiques mondiaux. Son entrée en poste est un atout indéniable pour le Ministère.

00:53 Écrit par Pierre André dans Actualité, francophonie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.