lundi, 01 avril 2013

Un certain regard certain sur l'avenir de la Belgique ...

jean quatremer bis.jpg

       Récemment, l’Association des Anciens Parlementaires Francophones (AAPF) www.aapf.be présidée par Valmy Féaux a invité à sa tribune le journaliste français Jean Quatremer. Ce Lorrain – né à Nancy en 1957 – diplômé en droit, spécialisé notamment en droit européen s’est fait une réputation de franc parler. Ses articles dans Libération et dans son  blogue Coulisses de Bruxelles, UE l’attestent. Il n’a pas manqué à sa réputation en donnant son point de vue sur l’avenir de la Belgique.
 
       Sous le titre Jean Quatremer n’y va pas par quatre chemins, Françoise Carton de Wiart en rend compte dans Le Francien, organe de l’AAPF.
Extraits ; l’avenir de la Belgique ? Une coquille vide tant que la marque «Flandre » ne la supplantera pas. La paix communautaire ? Un fantasme des francophones qui s’apparente à la politique de l’autruche. Ses confrères ? La presse francophone ne dit pas la vérité parce que ses journalistes se sont donnés pour mission de sauver la Belgique, alors qu’au Nord, les choses sont dites. Un autre tabou ? Interdit d’évoquer la mainmise du parti socialiste en Wallonie.
 
       Les propos de Quatremer suscitent un débat. Nous en retenons la réflexion d’un ancien parlementaire  estimant qu’en Wallonie, on laisse aller les choses par peur de déplaire…le PS devient même royaliste ! Ce qui est assez éloigné des idées émises en 1887 aboutissant, dans le Hainaut,  à  la création du parti socialiste républicain, une dissidence passagère du POB …

valmy féaux.jpg

22:08 Écrit par Pierre André dans Actualité, Media, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.