vendredi, 26 avril 2013

Avant le tapis rouge de Cannes, le tapis bleu de Liège

        Durant 25 ans,  l’appellation  Festival international du Film policier a été associée à la ville de Cognac (1).  L’année où ce Festival a disparu s’est créé le premier Festival international du Film policier de Liège. Nous étions en 2007.

       L’initiative en revient à Didier Reynders. Il a estimé que la ville natale de Georges Simenon sorte le tapis rouge  afin d’accueillir le film policier. Le tapis rouge est une expression  que n’a pu, toutefois,  prendre à la lettre l’ancien président du Mouvement réformateur. Il en a gardé l’esprit –rendre les honneurs – tout en changeant la couleur. C’est un tapis bleu que foule depuis sept ans la cohorte de vedettes invitées au Festival international du Film policier de Liège devant la foule massée au pont d’Avroy,  devant le Palace. Président d’honneur du Festival, Didier Reynders est Vice-Premier ministre au sein d’un gouvernement dirigé par le président d’honneur du Festival international du Film d’Amour. En 2014, pour sa trentième édition du 14 au 21 février, à Mons, le tapis rouge sera de stricte rigueur !

       A l’issue de la première édition rehaussée notamment par la présence de Jean-Pierre Mocky et Jacky Berroyer, un critique a écrit un authentique Festival: enquêtes, crimes, suspens, expos, Bd.... Des longs et des courts, des gentils et des méchants. Depuis, le FIFPL n’a cessé de s’améliorer, de grandir. Il suffit de consulter le programme www.festivaliege.be

       L’Association pour la Promotion du Cinéma à Liège présidée par  Gilles Foret au sein de laquelle on retrouve notamment le Commissaire en chef Christian Beaupère, le Directeur Général du FIFPL Cédric Monnoye, l’Administrateur Général honoraire de la RTBF, Robert Stéphane joue un rôle majeur dans ce développement. Comme le dit Gilles Foret ; Liège regorge de talents… Soutenons-les !

       Divers  jurys sont en place pour soutenir les talents. Il y a le jury officiel présidé par le nonagénaire Michel Galabru.   Il est âgé de trois ans  de plus que Giorgio Napolitano, président de l’Italie. Cela tombe à pic. Le FIFPL a décidé de consacrer son focus à l’Italie, par son originalité et l’audience internationale qu’il a obtenue, le cinéma italien occupe une place de premier plan dans l’histoire du septième art.

       Comme il y a lieu de commémorer la création de la Brigade judiciaire de la police liégeoise il y a 140 ans, la police dans le cadre du FIFPL tient portes ouvertes – à l’exception, présumons nous, de certaines cellules – ce week-end. Enfin, notons qu’en même temps que se déroule le FIFPL, un autre festival se tient à Bruges, le MOOOV.  Au programme, l’un ou l’autre film projeté à Liège tel Le Repenti de Merzal Allouache, une production  Algéro-Française.

film le repenti.jpg

(1) Le Festival de Beaune fondé en 2009 revendique la succession du Festival de Cognac. Laisse pleuvoir, un proverbe liégeois qu’affectionne Nicolas Sarkozy.  

15:41 Écrit par Pierre André dans Actualité, Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.