mardi, 04 juin 2013

Quand les "élites françaises" deviennent des "carpettes anglaises"...

Genieve FIORASSE.jpg

        Gaulliste de gauche, Philippe de Saint Robert  préside l’Académie de la Carpette anglaise.  Cette académie, entre autres activités, décerne un prix d’indignité civique,  attribué à un membre des « élites françaises » qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France au détriment de la langue française.

       Rien que du beau monde parmi les récipiendaires de la Carpette anglaise depuis la création du Prix en 1999. On y trouve aussi bien Jean-François  Copé que Martine  Aubry, Louis Schweitzer, Valérie Pécresse, Christine Lagarde que le Conseil Constitutionnel ou bien encore France-Télécom, Jean-Marie Colombani et autre Jean-Marie Messier.

       En 2013, l’Académie a décerné un Prix exceptionnel de la Carpette anglaise  à Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Investir dans la connaissance et pour la jeunesse, c’est faire le pari de l’avenir. C’est faire le pari de la réussite étudiante, dans un pays où l’ascenseur social est en panne. C’est faire le pari de la compétitivité, dans un monde en pleine mutation technologique, scientifique, économique, sociétale, environnementale. C’est construire le nouveau « modèle français ». Rien que des beaux sentiments dans la présentation du projet. L’ennui, c’est que la ministre pour construire le nouveau « modèle français » a inclus un article 2 favorisant outrageusement  la langue anglaise…

       L’Académie française, l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, Jacques Attali (conseiller d'État, professeur d'économie, conseiller spécial de François Mitterrand), Claude Hagège et Antoine Compagnon, professeurs au Collège de France, et de nombreux professeurs d’université et personnalités politiques l’ont mise en garde. Geneviève Fioraso a maintenu son projet en l’état et, en première lecture,  l’Assemblée Nationale l’a adopté, le 28 mai 2013,  par 289 voix contre 248

       Quant à la circulaire  N°5652/SG du Premier Ministe, Geneviève Fioraso s’est assise dessus ou ne l’a point reçue. Parfois il y a des problèmes de communication au sein du Cabinet. Pour sa gouverne, Geneviève Fioraso peut trouver de larges extraits publiés le 28 avril 2013 dans Liège 28.

       Pour mémoire, la circulaire de Jean-Marc Ayrault, émise le 25 avril 2013, a pour objet l’emploi de la langue française. Les 37 destinataires  se voient rappeler un certain nombre de principes républicains touchant à la fonction première de l’usage du français par l’administration, qui est de contribuer à la cohésion de notre pays autour d’une langue  partagée. C’est un droit dont nos concitoyens tirent parti dans la vie quotidienne. Ce droit participe de notre démocratie dans la mesure où il garantit un égal accès à l’information et au savoir. Parce qu’il est dépositaire de notre pacte social, l’État a une responsabilité particulière dans la promotion et l’application de ce droit. À quoi bon défendre ou promouvoir le français hors de nos frontières sans en favoriser l’usage dans notre pays lui-même, à commencer par l’ensemble des représentants de l’État.


10:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, francophonie, Politique, Université | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Communiqué de l'académie de la Carpette anglaise
Prix 2013 de la Carpette anglaise 2013

Des transports en Carpettes...anglaises

Guillaume PÉPY, président de la SNCF, distingué pour ses éminents mérites en dévotion anglophone par le jury de l’académie de la Carpette anglaise (1), présidé par Philippe de Saint Robert, réuni à la brasserie Lipp à Paris, a reçu le prix 2013 de la Carpette anglaise. Après les Smiles, les TGV Family, et autres médiocrités linguistiques, voici que la SNCF tente de nous faire ingurgiter de l’anglais, en proposant des cours de langue anglaise uniquement, dans ses trains champenois par l’intermédiaire de l’organisme SpeakWrite ; après le trop fameux sandwich SNCF voici la bouillie anglaise !

Seconde cerise amère sur le pudding indigeste de l’anglofolie, pour Tom ENDERS, président exécutif d’EADS et grand organisateur de la politique linguistique du tout en anglais dans son groupe, qui a trouvé (dis)grâce aux yeux du jury.
L’Académie a tenu à lui décerner son prix spécial à titre étranger(2) pour avoir annoncé, en anglais seulement, à tous les salariés allemands, espagnols et français de la branche « défense et espace », un vaste plan de licenciements par une vidéo... elle-même sous-titrée en anglais. Major Tom, a été retenu après un vote serré (8 voix contre 4) l’opposant à son concurrent en abandon linguistique Joachim GAUCK, président de la République fédérale d'Allemagne qui a appelé les peuples d’Europe à adopter l’anglais comme langue de communication !

Que déshonneur leur soit rendu !
Marc Favre d'Échallens
Vendredi 13 décembre 2013

1 La Carpette anglaise, prix d’indignité civique, est attribué à un membre des « élites françaises » qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France au détriment de la langue française.
Le jury est composé de représentants du monde littéraire, syndical et associatif [Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf), Avenir de la langue française (ALF), Cercle des écrivains cheminots (CLEC), Défense de la langue française (DLF) , association (COURRIEL) et Le Droit de comprendre (DDC)]. En juin 2013, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur, a reçu une Carpette anglaise, à titre exceptionnel, pour son obstination à faire de l'anglais une langue de l'enseignement supérieur en... France.

2 Le prix spécial à titre étranger est attribué à un membre de la nomenklatura européenne ou internationale, pour sa contribution servile à la propagation de la langue anglaise.
Anne Cublier, Marie Treps, Hervé Bourges, Paul-Marie Coûteaux, Benoît Duteurtre, Yves Frémion et Dominique Noguez, sont membres de cette académie.

Contact : Marc Favre d’Échallens, secrétaire de l’académie de la Carpette anglaise.
Courriel : parlerfranc@aol.com

Académie de la Carpette anglaise, chez Le Droit de Comprendre, 34 bis, rue de Picpus, 75012 Paris

Écrit par : Académie de la Carpette anglaise | jeudi, 02 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.