mardi, 30 juillet 2013

Avertissement…Le Festival de Théâtre de Spa : « Royal » certes…..mais menacé sûrement !

NOTE PRELIMINAIRE

Cet article consacré au 54ème Festival Royal de  Théâtre de Spa est rédigé par notre collaborateur Jean-Marie Roberti. Il le dédie à la mémoire de  Robert Maréchal, fondateur en 1958 du Festival international du Jeune Théâtre de Liège; disparu dans un injuste oubli le 24 avril dernier

                                                  * * *

       A Spa, en 12 jours, du 9 au 2O Août 2013, lors du 54ème Festival Royal de  Théâtre, 19 compagnies donneront en 6 lieux 45 représentations  de 19 spectacles dont 6 créations.

Tout va donc très bien Madame la Marquise et le site internet http://www.festivaldespa.be  ne le démentira pas. Vous y trouverez d’aimables propos d’accueil et dix neuf présentations  des contenus et des artistes de chacun des dix neuf spectacles ce qui m’incite à vous y renvoyer .

       Je me contenterai de me réjouir du retour à Spa des Baladins du Miroir, a fortiori dans une œuvre de la qualité de « La Bonne Âme de Se-Tchouan » de Bertold Brecht.

       Par contre, je déplorerai l’impertinent succès croissant de feu l’ironiste Pierre Desproges  qui contraindra Dominique Rongvaux à représenter à bureaux fermés « Vivons heureux en attendant la mort ». Etre complet c’est être « plein» et dans des lieux publics ce n’est pas tolérable ce à quoi on me répond que le Radisson Palace est un lieu privé…

       Enfin, bicentenaire d’André-Ernest-Modeste Grétry oblige, le dramaturge Armand Delcampe mettra en scène une dizaine de musiciens et une demi-douzaine de comédiens-chanteurs dans un opéra dont le titre « L’Amant jaloux » n’est peut-être pas seul à avoir été amputé (de sa seconde partie «..ou les fausses apparences »). Il arrive en effet  à Armand Delcampe d’élaguer ce qui nuit au rythme et pour le public actuel à sa compréhension. Mais avouons que, comme beaucoup de Liégeois, ce que nous retenons d’un compositeur né chez nous germanique et décédé français dans l’ancienne propriété de Jean-Jacques Rousseau, ce n’est que le titre et l’air du quatuor vocal extrait de son opéra « Lucile », quatuor intitulé « Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille ? »

       Le site internet vous incitera à acquérir un « pass » pour trois des spectacles spadois (pour les adultes à 60 €) un pass à Spa devenant un SPASS…  Et ce site vous donnera  les coordonnées des délégués du Festival : à Liège nos amis Françoise et André Bisschops (Tél : 04 343 31 91). Enfin il communique les « plus du Festival » stages et lectures dont celle par Cécile Van Snick, Armand Delcampe et d’autres comédiens de la dernière pièce de Jean Louvet: « Une Soirée ordinaire »

       Mais le site internet du Festival oublie dix lignes que l’on trouve en bas de la deuxième colonne de la page 13  de la Brochure 2013 entre le titre « AVERTISSEMENT… » et la signature : « Que vive le FESTIVAL ! Armand Delcampe ».

      Dès lors, reproduisons  ces dix lignes qui ne nous paraissent pas les moins importantes :

« Quand on m’a demandé de reprendre ce Festival,  il y a 15 ans, je l’ai fait car j’ai toujours défendu, aimé et pratiqué le théâtre populaire. L’absence d’indexation des moyens dans une entreprise où  les charges augmentent année après année et  dont 50% sont des salaires  indexés nous oblige à accroître nos recettes propres en haussant  le prix des places. (...)    Je compte sur votre patience et votre fidélité mais cet état de fait ne peut durer. La qualité des programmes et du personnel doit être sauvegardée. Le Festival de Spa me paraît à l’heure actuelle menacé. « Royal » certes… mais menacé sûrement ! Soyez assurés de notre fidélité à nos valeurs intangibles et de notre profonde estime.» Le message de celui qui depuis trois lustres est l’âme de ce Festival se passe de commentaire.  

       Contentons nous de rappeler deux chiffres exemplatifs de subventions 2012 par  la Fédération  Wallonie-Bruxelles :  255.910 € pour le Festival de théâtre de Spa et 597.566 € pour l’élitiste « KunstenFESTIVALdesArts »  à Brussel-Bruxelles déjà très largement financé  non seulement par la Flandre et sa capitale  mais aussi par l’Union européenne.

       Quand donc au Parlement de cette Fédération (au sein de laquelle la Wallonie n’a pas du tout sa part dans les budgets consacrés à l’art dramatique) un membre de la majorité wallonne de cette Assemblée expliquera-t-il à la ministre anderlechtoise en charge de ces dossiers la nécessité d’inverser les sommes prévues pour ces deux Festivals ?

       Un amendement voté en ce sens démontrerait la volonté des Wallons d’être équitablement traités ce qu’ils ne sont sûrement pas vu l’impact  essentiellement bruxellois des institutions culturelles restées fédérales.

Dans cette attente , en 2013, Spa vous accueillera pendant douze jours dès vendredi en huit.

                                     Jean-Marie Roberti

14:32 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 29 juillet 2013

De par dieu, il est partout - même à Kherson - ce diable de Depardieu !

Depardieu_PUB.png

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 26 juillet 2013

L'horaire de la dernière émission quotidienne dépend des autres émissions !

        Dernière émission diffusée dans la programmation de la Trois sur la RTBFbe,  les noms de dieux disposent d’un horaire indicatif. Si une émission prend du retard, l’horaire de l’ensemble des émissions suivantes en prend aussi. C’est une application de la théorie des dominos. Mais ce n’est pas grave depuis que la technologie permet de revoir sur l’écran du Net, durant une semaine, les noms de dieux. L’essentiel  est de les regarder soit sur les écrans TV ou du Net.   

  1. 29/07/2013 : Cheikh Khaled Bentounes – 24H00
  2.  30/07/2013 : Philippe Grollet – 24H10 (soit à 0h10, le 31/07)
  3.  31/07/2013 : Jeremy Narby – 24H10 (soit à 0h10, le 1er /08)
  4.  01/08/2013 : Jacques Vergès – 24H10 (soit à 0h10, le 2/08)
  5.  02/08/2013 : Jacques Van der Biest – 24H30 (soit à 0h30, le 3/08)
  6.  03/08/2013 : Jérôme Clément – 24H10  (soit à 0h10, le 4/08)
  7.  04/08/2013 : Abdelwahab Meddeb – 24H10 (soit à 0h10, le 5/08)

09:31 Écrit par Pierre André dans Actualité, Spiritualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 22 juillet 2013

Conseil pour prolonger une journée qualifiée historique ...

        Dans la mer de sentiments émotionnels royalistes qui a déferlé sur le royaume, ces derniers temps, l’ancienne présidente du Centre démocrate humaniste s’est singulièrement distinguée.  Elle a incontestablement remporté haut-la-main le super grand prix de la flagornerie en déclarant le 21 juillet, journée historique, nous nous réveillerons avec un roi et nous nous endormirons avec un autre roi.

       Si elle est en quête de prolonger cette journée historique, un conseil, relire la déclaration de François Perin, en février 1961, lors de la constitution du Mouvement Populaire Wallon ; Un souverain déchu a dit un jour qu’en l’an 2000, il n’y aurait plus que cinq monarques : le roi de Cœur, le roi de Trèfle, le roi de Carreau, le roi de Pique et le roi d’Angleterre. La prophétie n’est  certes pas encore réalisée. C’est le propre des prophéties de ne jamais respecter les dates mais elles parviennent toujours à se concrétiser.  

       Ce soir, la ci-devant présidente peut s’endormir  et demain se réveiller avec le roi de Carreau et s’endormir avec le roi de Pique. N’est-elle pas la première fliquette de Belgique ?

       Entretemps, la monarchie britannique se sera enrichie d’une nouvelle personne apte à régner, l’enfant de Kate.

17:46 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 19 juillet 2013

Sur la Trois, la programmation de noms de dieux.

        Une semaine très éclectique vous est proposée  par noms de dieux dans  la série estivale des rediffusions  sur la Trois estampillée RTBF.  Cette semaine se caractérise par la rediffusion à une heure qui est déjà  le lendemain ! 

  1. 22/07/2013 : Pierre Somville – 24H40  (ou 0h. le 23 juillet)
  2.  23/07/2013 : Monseigneur Aloys Jousten – 24H40 (ou 0h40 le 24 juillet)
  3.  24/07/2013 : Riccardo Petrella – 24H30  (ou 0h30 le 25 juillet)
  4.  25/07/2013 : Guy Gilbert – 24H30 (ou 0h30 le 26 juillet)
  5.  26/07/2013 : Bernard Foccroulle – 24H30 (ou 0h30 le 27 juillet)
  6.  27/07/2013 : Bernard Besret – 24H10 (ou 0h10 le 28 juillet)
  7.  28/07/2013 : Clémentine Faïk-Nzuji – 24H10 (ou 0h10 le 29 juillet)

Attention, ces heures sont donnés à titre indicatif.

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Spiritualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

samedi, 13 juillet 2013

Blegny-Mine : "Images d'hier, regard d'aujourd'hui"

Charbonnage Liège 1923.jpg

       Le rapport des Wallons avec la houille remonte au 12ème siècle lorsque de la terre noire propre à faire du feu  fut trouvée dans beaucoup d’endroits de la Hesbaye. En décembre 2010, Liège 28 a fait état  du livre de Robert-Armand Planchar, Les Planchar, maîtres de fosses dans la Seigneurie de Montegnée. Son aïeul, Jean-le-Vieux creuse des bures, gratte, creuse et fait creuser. Ses descendants font de même jusqu’à la Révolution française. Stimulés, en 1582, par l’Édit de Conquête du Prince-Évêque Ernest de Bavière, les Planchar et autres charbonniers liégeois s’en donnent à cœur-joie. En droit liégeois, qui possède le comble, possède le fond. Mieux, les propriétaires fonciers – Église et nobles – sont seigneurs des mines jusqu’au centre de la terre ! Les charbonniers font la cour à ces propriétaires fonciers auxquels ils acquittent  des terrages.

       La Révolution française a une autre vision. La loi Mirabeau décrète les mines sont à la disposition de la nation. Le comte Honoré Riqueti de Mirabeau fait prévaloir l'idée le sous-sol est propriété de la nation ; je dis que l’intérieur de la terre n’est pas susceptible d’un partage, que les mines, par leur marche irrégulière, le sont encore moins. Quand l’ancienne Principauté de Liège est rattachée à la France, la loi Mirabeau s’applique. Elle est toujours en application dans notre Royaume. Avec la République commence le règne des « barons du charbon » qui vont exploiter les mines et … les mineurs. Ce règne dure tout le 19ème siècle et s’achève lorsque le 20ème est entré dans sa seconde moitié.

       En 2012, l’UNESCO a classé en Wallonie quatre mines dont Blegny au patrimoine mondial de l’humanité. À Blegny, les galeries sont accessibles. Cette année, une exposition originale s’y tient (1). Elle présente des photos prises au temps où les charbonnages sont encore en activité et des photos contemporaines de ces charbonnages délaissés. Les premières sont l’œuvre de Théodore Bellefroid tandis que les autres celle de Lon Persich.

P1350309.JPG

        Ayant vécu son enfance, son adolescence à Saint-Nicolas, pays des puits de Bois-Mayette, des Bons Buveurs, des Chiens, de l’Espérance, du Pery, de Piron, du Beur al Djote et autres Champay et Braconier, Thédore Bellefroid se lance dans des reportages photographiques imprimant sur la pellicule de son Yashica les ultimes semaines de l’activité charbonnière wallonne, juste avant son extinction comme l’a dit Abel Desmit lors de l’inauguration de l’exposition. Abel Desmit ajoute son travail est respectueux des hommes qui ont laissé une part d’eux-mêmes sur les sites charbonniers et préserve les atmosphères palpées durant ses excursions. Quant à Lon Persich il a extrait de ces périples des vues particulièrement saisissantes, livrant aux spectateurs un regard inédit, voire fantastique, sur ces lieux abandonnés, dédaignés.

 

 P1350305.JPG

(1)    « Images d’hier, regards d’aujourd’hui »  jusqu’au 31 août – Blegny-mine 04/387 43 33

13:09 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Histoire, Social | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 12 juillet 2013

Les rediffusions de la Trois : du plaisir, de la qualité avec noms de dieux.

       Nouvelle salve de rediffusion de noms de dieuX sur la Trois RTBF. Le journaliste Edmond Blattchen et le réalisateur Jacques Dochamps vous invitent à suivre ces émissions  sur la chaîne de service public ou sur Internet  en cliquant sur la rubrique revoir du site www.rtbf.be

  1. 15/07/2013 : Ysé Tardan-Masquelier – 24H20 (16/07/2013)
  2.  16/07/2013 : Marie de Hennezel – 24H40 (17/07/2013)
  3.  17/07/2013 : Jacques Pohier – 24H30 (18/07/2013)
  4.  18/07/2013 : Marc de Smedt – 24H40 (19/07/2013)
  5.  19/07/2013 : Bichara Khader – 01H00 (20/07/2013)
  6.  20/07/2013 : Daniel Sibony – 24H00
  7.  21/07/2013 : André Glucksmann – 23H40

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Spiritualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 07 juillet 2013

Les rendez-vous de minuit sur la Trois.

Programme des rediffusions sur la Trois des émissions noms de dieux, programme on ne peut plus varié.

  1. 07/07/2013 : Tariq Ramadan – 23H50
  2.  08/07/2013 : Jean-Paul Guetny – 24H20
  3.  09/07/2013 : Federico Mayor – 24H30
  4.  10/07/2013 : David Susskind – 24H30
  5.  11/07/2013 : Lama Denys – 24H40
  6.  12/07/2013 : François Cavanna – 24H30
  7.  13/07/2013 : Catherine Clément – 24H00
  8.  14/07/2013 : Paul Danblon – 24H00

20:23 Écrit par Pierre André dans Actualité, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg