mercredi, 14 août 2013

... et la fête ? D'abord place aux Citoyennes et Citoyens d'Honneur de Liège

        Histoire de marquer l’ouverture des fêtes liégeoises du 15 août, le Collège Communal  de Liège a décidé d’octroyer la distinction de Citoyen d’Honneur de la Ville de Liège à huit personnalités  - trois femmes, cinq hommes. Ce n’est pas encore la parité mais il y a un énorme progrès par rapport à la grande distribution collective opérée à l’avant- veille de la décision (négative) du Bureau international  des Expositions.  

       La moyenne d’âge des Citoyennes et Citoyens d’Honneur est de 46 ans. Le doyen est Robert-Armand Planchar un Liégeois dont l’ascendance liégeoise remonte au 16ème siècle avec Jean-le-vieux Planchâ, premier Planchâ recensé avec certitude, qui creuse des bures, gratte, creuse et fait creuser.  La benjamine est l’athlète Nafissatou Thiam qui figure dans la délégation belge de haut niveau  participant actuellement au championnat du monde à Moscou. Elle y a croisé un de nos confrères sénégalais de Sud-Quotidien, Abdoulaye Thiam auquel  elle a confié ; je tiens à ne pas oublier que je suis une Thiam, que je suis sénégalaise en partie. Je tiens à mes racines aussi.  

       La Citoyenne d’Honneur la plus proche de l’Hôtel de Ville est Delphine Quirin qui, depuis 1996, au 26 en Pierreuse, échafaude ses chapeaux et autres créations – visibles sur son site www.delphinequirin.be . Le Citoyen d’Honneur le plus proche d’un monument universellement connu est l’Ambassadeur de Belgique à Paris. De son bureau à l’Ambassade, il peut lire sur l’Arc de Triomphe, les noms de deux localités wallonnes où les Français ont été victorieux, Jemappes le 6 novembre 1792, Fleurus le 8 Messidor An 2 contre le prince de Saxe-Cobourg. Le Citoyen d’Honneur, authentique puits de lumière (… et de gaz) est Bruno Venanzi qui, avec son ami Bruno Vanderschueren, a fondé en 2005 Lampiris - www.lampiris.be -, une entreprise qui rayonne en Belgique et en France.

       Autre Citoyen d’Honneur, le Colonel  Breveté d’État-Major Thierry Babette.  Aujourd’hui, il est à la retraite. Auparavant, il a été Chef de Corps du plus ancien régiment du Royaume, le 12ème de Ligne. Longtemps caserné à Liège, le 12ème de Ligne a assuré la défense de la Cité ardente tant en 40 qu’en 1914.  Dès le 8 août, Liège reçoit la Légion d’Honneur et permet aux Français de se renforcer sur la Marne. Un détail que semble ignorer Max Gallo, membre de l’Académie française. Pourtant, dans son Discours sur la vertu, en novembre 2008, il déclare ; mais on arrête l’ennemi à la bataille de la Marne, et c’est à l’abnégation, à la vertu modeste des « soldats paysans » qu’on le doit d’abord.  « Les gars qui cultivent la terre, c’est leur devoir de la défendre » écrit l’un de ces poilus agrippés aux parapets de leurs tranchées.

       Le Collège Communal a également accordé la distinction de Citoyen d’Honneur au directeur général d’Ethias, Bernard Thiry. Celui-ci est aussi directeur du CIRIEC (Centre international de recherches sue l’économie sociale). Fondé en 1947 par l’économiste français Edgard Milhaud, le CIRIEC transfère, en 1957, son siège de Genève à Liège. Depuis, des professeurs ULg –Paul Lambert, Guy Quaden, Bernard Thiry – en assurent la direction.

       Originaire de Saive, Charline Van Snick est aussi Citoyenne d’Honneur. Ce titre s’ajoute à d’autres tel le Mérite sportif. Cette distinction s’ajoute aux multiples médailles d’or, d’argent, de bronze acquises par Charline Van Snick dans sa spécialité, le judo, un sport pratiqué dès l’âge de six ans. Jusqu’à présent, Charline Van Snick a consacré les trois-quarts de sa vie à cet art martial !

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Liège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.