vendredi, 11 octobre 2013

Fourons : ce dimanche, trente septième fête du Peuple fouronnais.

Mourousi.jpg

        Nombreuses sont les personnes se souvenant d’Yves Mourosi  qui, de 1975 à 1981, a présenté le journal télévisé de 13h. sur TF 1. Les Éditions Balland viennent de publier Yves Mourousi Ombre et lumière.

        Ses nobles ancêtres,  des princes phanariotes ont choisi, au 18ème siècle, d’épouser le camp russe lors des conflits avec l’Empire ottoman qu’ils ont servi en qualité d’interprète. Chez les Mourousi, on est naturellement polyglotte. Élevé, à Suresnes, par une grand-mère qui est du genre à parler une langue différente chaque jour afin que son petit-fils devienne polyglotte : portugais le lundi, anglais le mardi, allemand le mercredi, espagnol le jeudi …

       Avant d’être intronisé à la TV, Yves Mourousi travaille à la radio. Un jour, il invite Louis Aragon, auteur d’une évocation  de Vladimir Maïakovski.  L’émission basée sur un entretien avec une personnalité obtient le Grand Prix de la Communauté des radios publiques de langue française (CRPLF).

       L’année suivante, début des années septante, le Grand Prix est décerné à un journaliste du Centre de Production de Liège de la RTB. L’émission concerne les six communes des Fourons. Aucune personnalité  n’est interrogée. Rien que des petites tranches de vie : la tenancière du bistrot évoque les half en half,  un citoyen fâché que j’étais de voir tous ces flamingants,  j’aurai bien tiré dessus si j’avais eu un fusil mais je n’en ai pas ! Au cimetière, les croix de l’enclos réservé aux religieuses du couvent sont toutes repeintes en noir et les mentions  sœur une telle née à se lisent en flamand.  L’émission que nous avons réalisée se termine par  l’hymne - œuvre de l’abbé Gilles Ramoux - Valeureux Liégeois dont les enfants entonnent  non les paroles mais les notes.

       Ce reportage met en exergue sur le plan international, les six communes des Fourons. En effet, à l’époque, la CRPLF réunit les radios de Belgique, du Canada, de France et de la Suisse. Aujourd’hui, le sigle est autre ; RFP (Radios francophones publiques). L’objectif est le même ; promouvoir  la francophonie. Dans les Fourons, aussi le combat reste le même ; lutter contre le harcèlement linguistique avec l’espoir qu’un jour,  les Fourons retournent à la Province de Liège. Ce dimanche 13 octobre – huit centième anniversaire de la bataille des Steppes - les Bruxellois et les Wallons se retrouveront avec les Fouronnaises et les Fouronnais  à la trente septième Fête du Peuple Fouronnais. Manifestation organisée par le Comité de parents de l’école francophone de Fourons.    

 

fourons.gif

22:22 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.