mercredi, 19 mars 2014

A l'Arlequin, Saturnine Puissant enjeu de Barbe Bleue ...

1535-0.jpgLe 22 août 2012,  Amélie Nothomb  publie son vingt et unième roman  Barbe bleue. Lors de la présentation de l’ouvrage, l’auteure exprime davantage qu’un souhait. Elle désire que son roman soit adapté à la scène ou l’écran. L’acteur Daniel Auteuil qui est également un réalisateur se réserve le cinéma.  Ayant déjà adapté  Hygiène de l’Assassin, le premier opus de l’écrivaine, le Liégeois José Brouwers a la charge – il en est de plus désagréable – de mettre en scène les personnages du roman, d’adapter en gardant l’esprit du roman.  Adapter n’est pas traduire donc le risque de trahison dénoncé par Joachim du Bellay  s’évapore. Mais le génie de l’adaptateur est de faire adopter  l’auteure. En quittant  la salle de la Compagnie royale du Théâtre Arlequin (1),  tout qui n’a pas lu ce Nothomb se dit il faut absolument que je lise Barbe bleue. Et pourtant, depuis Charles Perrault, le thème a été vu, revu. Le Liégeois  André-Modeste Grétry en a fait un opéra Raoul Barbe-Bleue l’année où les Français ont pris la Bastille et les Liégeois ont goûté à leur Binamêye revolucion.

       Jouée dans un décor de Philippe Waxweiller, la pièce est mise en scène par  l’adaptateur José Brouwers. Les costumes imaginés par Marie-Josée Delecour et confectionnés par Rita Zappavigna mettent en valeur  les comédiennes et comédien. Tout en restant sur le plateau, Delphine Dessambre change plusieurs fois de toilette.  Mine de rien, son personnage Saturnine Puissant  - professeur belge à l’école du Louvre - tombe en amour de son co-locataire Don Elemirio Nibal y Milcar (Serge Swysen). 

       Ce grand d’Espagne partage son appartement situé dans le VIIème arrondissement. Il  est si gentil, si attentionné. Saturnine aime le champagne, Don Elemino Nibal y Milcar lui en offre. Pas du Veuve Durand mais du Roederer, du Taittinger, du Heidsieck,  du Pommery, du Krug, du Perrier-Jouët … La classe quoi ! Saturnine est gourmet,  Don Elemino Nibal y Milcar se révèle un fin cuisinier.  Saturnine est coquette, Don Elemino Nibal y Milcar  manie fil, aiguilles, étoffes mieux que ne l’ont fait de leur temps Coco, Christian ou Yves !

       En revanche, Don Elemino Nibal y Milcar  se montre intransigeant  quant à son studio de photographie. Il n’accepte pas que sa colocataire Saturnine y pénètre. Attitude curieuse qui inquiète son amie Corinne (Camille Fernandez) employée chez Disneyland Paris, à Marnes-la-Vallée. Reste chez moi. Non j’en ai marre de me taper le RER. Inquiétude fondée ? Saturnine risque-t-elle un mauvais sort ? Un suspense haletant le temps d’une soirée de qualité.  
 

barbe-bleue.jpg

(1)    Compagnie Royale du Théâtre Arlequin – 3 Rue Rutxhiel – Tél. 04 222.15.43 – tous les vendredis et samedis à 20h30 jusqu’au samedi 12 avril

21:51 Écrit par Pierre André dans Actualité, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.