lundi, 14 avril 2014

2014, l'année de toutes les commémorations.

logo1814.png

       Il y a bien sûr celles de la 1ère guerre mondiale où Liège joue un rôle primordial du début – la Ville de Liège obtient la Légion d’honneur dès le 7 août - à la fin. Première guerre mondiale connue aussi dans le monde anglophone sous l’appellation Flanders fields. Dénomination encore accrue dans les années à venir par la création, dans chacun des pays alliés, de jardins réalisés avec de la terre prélevées sur les lieux de bataille en Flandre occidentales.

      En 2014, commémoration de la mort de Charlemagne en 814. Un Charlemagne né à Herstal et non à Jupille. Frédéric Daerden, bourgmestre de Herstal et député européen jusqu’au 25 mai, veille à ce que chacun sache que sa ville a vu la naissance de ce véritable précurseur de l’Europe.

      En 2014, commémoration de la Bataille de Bouvines. Le 27 juillet 1214, le Roi de France Philippe-Auguste l’emporte sur l’empereur allemand Othon IV,  le Roi d’Angleterre Jean Sans Terre,  le comte de Flandres, Ferrand de Portugal et le comte de Boulogne Renaud de Damartin.

      En 2014, commémoration du septantième anniversaire de la libération du Royaume par les troupes alliées au sein desquelles se trouve la brigade Piron.

napoleon portrait.jpg

      En 2014, commémoration de la Campagne de France menée par l’Empereur Napoléon contre les troupes des Coalisés. Au lendemain de la Bataille des Nations de Leipzig – le 13 octobre 1813 – les forces françaises sont exsangues. Bataille des Nations de Leipzig dont Martin Schulz, Président du Parlement européen, a dit : elle marque le tournant d'une époque tout en observant : on ne doit pas se faire des illusions quant à une chose. Les forces qui se soulèvent ici contre le parvenu, l'empereur     « auto-sacré », sont celles de l'ancien ordre (…)  Des monarques qui fondent encore en partie leur légitimité sur le droit divin.

     La Campagne de France oppose les 70.000 rescapés  de l’armée de Napoléon à plus de 300.000 soldats de Coalisés répartis en trois armées, celle de Bohème, celle de Silésie et celle du Nord.  Dans cette dernière, on trouve le 1er corps d’armée du général  von Büwol  qui s’empare de Liège – ville française depuis 1795 - le 20 janvier 1814. Mais qu’ont les von Bülow contre les Liégeoises et les Liégeois ? Cent ans après le général Frédéric-Guillaume von Büwol , un autre général Karl von Bülow menace, le 22 août 1914, de faire subir à Liège le sort d’Andenne, ville réduite en cendres avec  son autorisation. Déjà Liège a connu le massacre place de l’Université, le XX août.

      La Compagne de France se déroule davantage au sud-ouest de Liège, en Champagne-Brie où Napoléon en personne s’occupe de mener campagne. Ainsi, en 5 jours, il remporte 4 victoires : Champaubert, le 10 février, Montmirail-Marchais, le 11 février, Château-Thierry, le 12 février, Vauchamps, le 14 février. Autre victoire impériale, le 7 mars à Craonne. Mais ces victoires n’empêchent pas l'entrée des Coalisés à Paris le 31 mars 1814. Napoléon abdique le 6 avril. Il n’est plus Empereur. Il est le Roi de l’île d’Elbe. Il se raconte que les cosaques russes lors de l’occupation de Paris demandant à boire utilisent le terme russe bystro (= vite) d’où l’appellation bistrot. Le linguiste Alain Rey conteste cette origine : c’est une pure fantaisie en l’absence de toute attestation du mot à l’époque ou peu après. Alain Rey estime que bistrot provient peut-être de bistraud d’origine poitevine, désignant un petit domestique d’un marchand de vin !    

     De l’avis des experts en stratégie militaire, la Compagne de France est, avec la première campagne d’Italie, la meilleure des campagnes de Napoléon. Nombre de ces batailles sont reconstituées en 2014 - http://www.tourisme-champagne-ardenne.com – notamment à Montmirail-Marchais lors du congé de l’Ascension. Ces reconstitutions sont plus vraies que la réelle bataille. Nul ne peut prétendre jouer Napoléon sous peine d’être considéré usurpateur. Officiellement, il y a, dans le monde, trois personnes qui peuvent assumer le personnage de Napoléon dans les reconstitutions, un Français, un Américain, un Belge.  

Napoléon 1814.jpg

15:31 Écrit par Pierre André dans Actualité, Europe, Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Waouh ! Ce blog est juste comme mon ancien ! C'est sur un sujet totalement différent, mais il a peu près la même mise en page et le design. Grand choix de couleurs !

Écrit par : libido femme | lundi, 26 mai 2014

Les commentaires sont fermés.