jeudi, 24 avril 2014

Festival international du Film Policier de Liège.

        Le huitième Festival international du Film Policier de Liège commence officiellement ce jeudi. Né dans la ville dont un des enfants les plus célèbres est Georges Simenon, ce Festival est devenu rapidement un événement incontournable de la Cité Ardente. Le dossier de presse est impressionnant – 63 pages – montre que Liège est littéralement une ville faite pour le cinéma : Liège est un décor rêvé pour films noirs. Ses grandes artères lumineuses y côtoient de sombres ruelles. Ses quais bordent un fleuve magnifique et un canal industrieux. Liège, ce sont des atmosphères, joyeuses ou inquiétantes, c’est selon, qui donneront un décor  rivalisant avec un Paris rêvé. Et puis il y a les Liégeois, attachants, chaleureux ... Têtus, aussi. Des gueules de cinéma. De cinéma policier à coup sûr.

       Le plus extraordinaire c’est que chacun peut participer au huitième FIFPL sans voir un seul film. Ainsi, au Commissariat de la rue de la Régence,  le centre de conservation du patrimoine de la Police de Liège a reconstitué cinq bureaux de commissariats. Dans ces bureaux, des policiers en costume d’époque vous accueillent. Georges Simenon a croisé, sans nul doute, un de ces policiers vêtus de la sorte lorsqu’en compagnie de sa mère Henriette, il se rendait à la crèmerie Salmon situé rue de la Régence.

 

18:13 Écrit par Pierre André dans Actualité, Cinéma, Liège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.