mercredi, 28 mai 2014

De quelques réflexions au lendemain d'un triple scrutin.

       Lorsque le leader de la NVA a déclaré, dimanche soir, sur le plateau de la Télévision d’État, que dans ce pays, il existe une démocratie flamande et une démocratie francophone, certains se sont étranglés d’émotion d’entendre pareil propos. Or, le 15 août 1912, Jules Destrée, dans la Revue de Belgique, a déjà écrit au Roi Albert 1er : Il n'y a pas de Belges, mais des Wallons et des Flamands. Si les termes ne sont pas exactement identiques, le sens est toutefois le même. Dans le terme wallon de Destrée, il convient d’inclure les Bruxellois que le bourgmestre d’Anvers désigne comme francophones.

        Les fantaisies du bug informatique qui ont forcé à attendre jusque mardi soir, en Régions bruxelloise et wallonne (en ce compris les neuf communes de la Communauté germanophone), les résultats tant à l’Europe, la Chambre que les Régions font quelque peu désordre pour reprendre une expression favorite d’Élio Di Rupo.

       Dimanche soir, à l’exception de Deleuze qui a reconnu l’évident échec de son parti avant d’envoyer courageusement sa co-présidente Émily Hoyos l’expliquer sur les autres plateaux – Lulu, Polo, Didjé ont chanté on a gagné, on a gagné. Qui donc dit vrai ? 

C’est depuis le 21 mai 1995, que les Belges élisent 150 députés au lieu de 212 comme autrefois.

Résultats de la bande des quatre du 21 mai 1995 : 21 PS, 18 PRL-FDF, 12 PSC, 6 ECOLO.
Résultats de la bande des quatre du 13 juin 1999 : 19 PS, 18 PRL-FDF, 10 PSC, 11 ECOLO.

Résultats de la bande des quatre du 18 mai 2003 : 25 PS, 24 MR, 8 cdH, 4 ECOLO. (2 partis changent de nom ; MR = PRL-FDF et cdH = PSC)

Résultats de la bande des quatre du 10 juin 2007 :  20 PS 23 MR, 10 cdH, 8 ECOLO.

Résultats de la bande des quatre du 13 juin 2010 :  26 PS, 18 MR, 9 cdH, 8 ECOLO.

Résultats de la bande des quatre du 25 mai 2014 :  23 PS, 20 MR, 9 cdH, 6 ECOLO,

        À noter que sous l’appellation un peu péjorative des grands médias, des petits partis sont venus parfois s’adjoindre à la bande des quatre pour constituer la minorité francophone de la Chambre fédérale. Ainsi, à l’issue du scrutin du 13 juin 2010, le Parti Populaire a compté un élu. Par les mystères de l’apparentement, l’élu a été un histrion et non le fondateur du PP, l’avocat patenté des petits porteurs lésés par la déconfiture de Fortis.

De même, à l’issue du scrutin du 25 mai 2014 où le MR s’est présenté  comme une coalition PRL-MCC, le FDF ayant repris sa liberté ne partageant pas les positions libérales relatives à la sixième reforme de l’État, le FDF obtient 2 sièges. Score identique, 2 sièges sont attribués au PTB-GO ! Quant au PP, il garde son siège dévolu à un Liégeois.

        Depuis le 21 mai 1995, Christian Van Eyken est élu au Parlement flamand – 124 membres - représentant l’Union des Francophones, cartel constitué par le FDF, PS, MR, cdH. Le parti ECOLO a toujours refusé de faire partie de ce cartel. Cette formation reste unitaire tout comme le PTB-GO ! Christian Van Eyken a obtenu 7.658 voix de préférence le 25 mai 2014.

 

christian.jpg

 

12:46 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.