jeudi, 07 août 2014

Feuilleton : ATTENTAT À MINDANAO par Oncle Bob 3/3

       L’angoisse nous saisit. Le dessert ne passe pas. Le serveur a été s’informer. Il nous informe qu’un attentat a eu lieu sur le ponton du bord de mer, détruit en grande partie. D’après les autorités militaires, il s’agirait d’un attentat de rebelles qui n’ont pas apprécié la visite de journalistes européens, coupables d’avoir filmé un cimetière musulman. La barque d’un badjao a été retrouvée incendiée.

       Ikaw et ses enfants sont-ils toujours en vie? Qui sont les responsables de cet attentat? Les rebelles ou les militaires? Une question qui restera sans réponse. Nous décidons de quitter Zamboanga et Mindanao dès le lendemain.

       Enrique Santos nous accueille à Manille et s’empresse de dire:‘‘-Aux Philippines, les nouvelles traversent l’archipel à la vitesse d’un éclair. Vous ne m’avez pas écouté, avez été imprudents …  Je connais votre parcours“

       Enrique nous surprend agréablement en nous offrant une série de photos du périple à Manille et chez les Ifugaos. La qualité artistique et technique des agrandissements est remarquable. Nous félicitons notre photographe et le remercions. Je ne peux m’empêcher de lui dire;-‘‘ Enrique, tu as été un guide parfait et un excellent photographe. Ce sont tes meilleurs rôles. Tu en possèdes d’autres, plus secrets. Préserve et développe ton sens artistique; ce sont les meilleures armes que puisse posséder un homme“.

FIN DU RÉCIT "ATTENTAT À MINDANAO" - © Auteur ; ROBERT LOMBAERTS

07:00 Écrit par Pierre André dans Cinéma, Culture, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.