vendredi, 05 septembre 2014

La plume de Marcatchou trouve place au sein de "Liège 28"

        C’est en mars 1988 que «  nous avons mis la flamme au bois résineux ». Les Éditions Liégeoises se mirent alors à crépiter. Je serai donc resté votre gardien des légendes durant plus d’un quart de siècle, et libre comme l’air de la Cité Ardente. Ce bref extrait du dernier article de Marcatchou alias Jean-Denys (à moins que ce ne soit l’inverse) paru dans Vlan-Spectacles, article dans lequel Jean-Denys Boussart annonce qu’il est prié de s’en aller, quand tout le monde rentre, en cette fin d’août a suscité l’émoi sur les réseaux sociaux.

        Émoi provenant de milieux très différents, philosophiquement, politiquement, culturellement ne comprenant pas l’éviction de celui qui, durant plus de vingt-cinq ans, a assuré l’originalité liégeoise des Éditions du même nom, ayant donné un esprit à Vlan Liège, une âme, si vous préférez…

        Dans un esprit de confraternité, Liège 28 accorde l’hospitalité chaque samedi aux chroniques de  Marcatchou. Liège 28 laisse ainsi, à un Vlan mieux éclairé, le temps de revoir sa position. Liège 28 laisse également le temps à un concurrent papier de réaliser un excellent transfert au mercato journalistique.

        Dès demain, à l’aube, toutes les saveurs de Marcatchou avec une chronique intitulée Complétement Marteau.

19:54 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Liège, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.