jeudi, 30 octobre 2014

Très bientôt, le 16 décembre, septantième anniversaire du début de l'Offensive von Rundstedt.

       L’année 2014 est riche en commémoration. Il y a eu le centenaire du début de la grande guerre. Jamais avant le 4 août 2014, Liège n’a vu tant de chefs d’États sur son sol. Il va y avoir, à partir du 16 décembre, commémoration du septantième anniversaire de l’offensive von Rundstedt qui est connue aussi sous le nom de bataille des Ardennes, Wacht am Rheinou encore Battle of the Bulge. Jamais avant le samedi 16 décembre 1944, les Ardennes n’ont vu tomber tant d’avions sur son sol. Ainsi, en voulant ravitailler Bastogne, rien qu’entre le 23 et le 27 décembre 1944, 18 C 47 se sont écrasés atteints par l’artillerie antiaérienne ou les avions de chasse allemands.

        En 2010, un groupe d’Ardennais originaires du village de Brisy ont décidé d’en savoir davantage à propos d’un avion qui s’est écrasé, le 27 novembre 1944, non loin de leurs fermes au lieu-dit Drogny. Via des recherches sur Internet notamment sur U.S. Army Air Forces of World War II, Missing Air Crew Report, ils ont découvert que l’avion – un Lockheed Hudson – effectuant, au départ de l’aéroport anglais de Tempsford, une mission de dépôt à l’arrière des lignes allemandes d'un agent secret Paul Penczock, a été abattu, au retour, dans des conditions qui demeurent mystérieuses. Poursuivant leurs recherches, opiniâtres comme seuls les Ardennais le sont, ils sont entrés en contact avec les familles de l’équipage. Avec le soutien de l’administration communale de Gouvy, ils ont érigé un monument à la mémoire des pilotes, le long de la route allant à Cetturu, 300 m à droite avant le pont sur l'Ourthe.

 

Brisy famille.JPG

 

       Ensuite, les Ardennais de Brisy se sont intéressés à un autre avion – un B 24 – qui s’est écrasé, à midi, le jour de Noël, dans le village voisin, Rettigny. Ce B 24 après avoir bombardé les nœuds routiers et ferroviaires de l’Eifel a été attaqué à hauteur de Saint-Vith avant de choir à Rettigny. Le devoir de mémoire s’est aussi traduit par un monument inauguré en 2012 en présence de membres des familles de l’équipage.

 

Rettigny.jpg

 

        Enfin, les Ardennais de Brisy ont retrouvé trace d’avions abattus à Cornemont, Malempré, Dochamps, Rachamps, Rogery, Champlon, Habay-la-Neuve, Vielsalm, Habièmont, Les Tailles, Houffalize, Bastogne, etc. Ils sont, actuellement, à la recherche d’éléments complémentaires sur deux bombardiers Lancaster de la Royal Air Force qui se sont écrasés la nuit du 5 au 6 janvier 1945 sur le territoire d’Houffalize. Toutes les informations recueillies, très souvent illustrées, font l’objet d’articles sur le site http://ardennesavions45.blogspot.be/ répertorié dans la rubrique divina lectio de Liège 28 sous le titre 40-45, Avions abattus dans les Ardennes  

 

Légende des photos :

1- Steve Wilkinson et Valérie Feret, neveu et nièce de Reginald Wilkinson, pilote du Hudson.

2- En compagnie de Paul Remy, un des Ardennais de Brisy, Barbara Szabunka et son mari Stanley rencontrent Louis André, témoin du drame qui a couté la vie de son oncle le S/Sergent Peter Hardick, le jour de Noël 1944.

16:46 Écrit par Pierre André dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.