jeudi, 23 avril 2015

196ème invité de noms de dieux, l'émission de Blattchen, Robert STÉPHANE, AG honoraire de la RTBF, cofondateur de TV5, chargé de cours émérite de l'ULg.

NDD Stéphane RTBF.jpg

        Je suis un Peau-Rouge qui ne marcherai jamais dans une file indienne, ce vers d’Achille Chavée, Robert Stéphane – né Clausse – en a fait sa règle de vie. Il n’a jamais rejeté a priori un projet d’émission paraissant une tentative folle mais structurée avec intelligence. Pour lui, l'esprit d'un bon service public est de faire la pédagogie des enjeux par le spectacle. Clarifier le monde, le rendre compréhensible mais en utilisant le spectacle pour accrocher le spectateur.

        Acteur majeur dans l’audiovisuel belge – premier présentateur du JT à l’INR, chef du Centre RTB-Liège à 31 ans, administrateur-général de la RTBF, créateur de Vidéographies – Robert Stéphane l’est aussi sur le plan international. Il relance le CIRTEF, est à la base du CIRCOM, d’INPUT et est un des co fondateurs de TV5, première chaîne francophone à diffusion mondiale. Pour ce,  François Mitterand le nomme Chevalier de la Légion d’Honneur et lui remet personnellement les insignes à l’Élysée. Il a été président du Conseil d’Administration d’OBN, chaîne de télévision multiethnique à Sarajevo. Licencié en sciences sociales de l’ULB, il a enseigné à l’INSAS et à l’ULg, il a été chargé du cours de la sociologie des media.

        Convaincu que notre monde est un vrai village, se défendant d’être un philosophe, simplement un journaliste et gestionnaire, Robert Stéphane est l’invité du prochain  noms de dieux (1). Un noms de dieux conçu par Edmond Blattchen à travers un système de chapitres introduits par des concepts, des objets, des textes, des images. Procédé qui permet  de relancer l'interlocuteur interviewé et de fixer le spectateur sur des sujets difficiles mais cruciaux.

        Ainsi, le titre - noms de dieux !? - permet de découvrir  l’athéisme héréditaire et l’attachement à une laïcité ouverte de Robert Stéphane.  Ainsi, le symbole – un smartphone – permet de découvrir un passionné des progrès fulgurants des techniques  de communication modernes, conscient des manipulations auxquelles elles nous exposent tous désormais. Ainsi, le pari – le progrès – permet de découvrir  le sens de la responsabilité, de la résistance, de la sérendipité en sorte que le pire n’est pas sûr !

noms de dieux.jpg

(1) Diffusion  le samedi  25 avril 2015 sur « la deux » vers 22h45. Rediffusion sur « la deux » dans la boucle de nuit du 29 au 30 avril. Sans oublier, la possibilité de voir l’émission durant une semaine sur le Net, en cliquant sur www.ladeux.be/revoir

08:07 Écrit par Pierre André | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.