dimanche, 28 juin 2015

Le cotè Janus de Jean-Michel Saive.

AZERBAIDJAN Bakou.jpg

        Les premiers Jeux européens se terminent ce soir à Bakou, capitale d’un pays asiatique, l’Azerbaïdjan, une des républiques qui ont formé jusqu’à 1991 l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Le pays organisateur a pris en charge tous les frais nécessités par cette première. Selon notre confrère Le Canard enchaîné  (24/6) : chaque comité olympique national a même reçu une obole de 55.000 euros sa participation.

BELGIQUE Comités olympiques.jpg

        Basée à Rome, l’Association des Comités olympiques européens (EOC) regroupe cinquante comités tous affiliés au Comité International Olympique (CIO) basé à Lausanne. Le CIO attribue notamment la responsabilité ses Jeux Olympiques dont les prochains se déroulent, en 2016, à Rio de Janeiro et ceux de 2024 à Paris peut-être… L’EOC a une vision relativement large de l’Europe en y incluant l’Arménie, l’Azerbaïdjan, Israël, la Turquie.

BELGIQUE Saive.jpg

        Le Wallon Jean-Michel Saive – 7 participations aux Jeux Olympiques – a pris part aux Jeux européens. Une présence très significative puisque double. Jean-Michel Saive, sportif pongiste est également membre du conseil exécutif de l’Association de l’EOC, au titre de la commission des athlètes, dont il est le président. Une situation assez comique comme il l’a confié à nos confrères de Francs Jeux (17/6). J’ai été très pris par mon rôle de membre du conseil exécutif de l’EOC. Réceptions, dîners… En costume, donc. (…) Puis j’ai basculé dans mon statut d’athlète pour m’entraîner et préparer mon match.

        Bon client pour la presse car il dit ce qu’il pense – et il a pensé avant de le dire – Jean-Michel a répondu sur une page entière de L’Écho (27/6) dans une rubrique intitulée Questions d’argent. D’emblée, il précise : ce n’est pas parce que je suis connu que je dois tout faire gratuitement. Il avoue ensuite : jadis, j’avais des Fortis (…) Pour ceux qui n’y connaissent pas grand-chose, pas facile de savoir à qui se fier ! À l’époque, j’achetais même L’Écho (…) Aujourd’hui, on me dit que j’ai un profil très défensif.

 

19:49 Écrit par Pierre André dans Actualité, Europe, Media, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 24 juin 2015

Fëte de la musique, fête de l'âme ...


FRANCE Musique.jpg

 

        Le 21 juin – jour de fête de la musique -, le Président Hollande a poussé la chansonnette à la demande de Camille. La scène s’est déroulée sur la terrasse de l’Institut du Monde Arabe, à Paris. Après avoir chanté Fête de la musique, fête de l’âme de sa belle voix de baryton, en boutade, le président lance : bon, Camille, vous en avez une autre ? Et Camille d’entraîner le Président à chanter Solstice.

        Cette péripétie présidentielle a réjoui les Français(e)s et nous rappelle une séquence qui s’est déroulée autrefois au Québec lors d’une visite du Premier ministre français, Raymond Barre, l'un des meilleurs économistes de France. Au moment de son départ, il voit les ministres du Cabinet provincial entonner en chœur Mon cher Raymond, c’est à ton tour, de te laisser parler d’amour… - la chanson de Vigneault. Raymond Barre murmure dans un micro ouvert par inadvertance : Ce n’est pas un gouvernement, c’est une chorale!

FRANCE Barre.jpg

        CORRIGENDUM : Au risque de s'entendre fredonner j'ai la mémoire qui flanche,  rendre à César ce qui appartient à César est une règle d'or du journalisme. Un diplomate québécois - lecteur de Liège 28 -  nous adressé un courriel le jour de la Fête nationale du Québec : j'étais là quand cette phrase a été prononcée, à l'aéroport de Québec, à l'automne 82, par Pierre Mauroy. Premier ministre socialiste de la Vème République a, en effet, poursuivi la rencontre annuelle des Premiers ministres de France et du Québec, initié par Raymond Barre.

FRANCE Levesque.jpg

FRANCE Mauroy.jpg

10:04 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Musique, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 19 juin 2015

Nous n'irons pas à Astana, en 2017. Na!

LIEGE Astana.jpg

        Naguère, Liège a été candidate auprès du Bureau international des Expositions – BEI – en vue d'être le siège de l’exposition internationale de 2017. Hélas, la candidature de Liège a été évincée au profit d’Astana, capitale du Kazakhstan. Ce matin, le Conseil des ministres sur proposition du ministre de l’Économie  a pris la décision de non-participation officielle de la Belgique à l’exposition internationale d’Astana.

        En revanche la Belgique participe officiellement aux deux expositions internationales horticoles qui se déroulent, durant  6mois, en Turquie (Antalya, 2016) et en Chine (Beijing, 2019), organisées par le BEI.

LIEGE doigt.jpg

16:09 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mardi, 16 juin 2015

Au pays du hérisson, le renard peut se révéler davantage dangereux qu'en Flandre... l'ANB s'en lave les mains !

fourons.gif

        Décidément, les Fourons ne s’intégreront jamais dans la Flandre. La dernière livraison du Foron – bimestriel de combat et d’information en donne un nouvel exemple. Alors qu’un renard gambadant dans la Flandre profonde ne court qu’un risque sur cent d’être porteur d’une échinococcose alvéolaire - une maladie -, un renard fouronnais court septante-cinq fois davantage de risque d’en être porteur. Or, cette maladie peut se transmettre à tout être humain et, dans certains cas, se révéler mortelle.

        L’Unité de  gestion cynégétique des Fourons - une ASBL francophone - a attiré l’attention de l’Agentschap voor natuur en bos (ANB) sur ce rapport de 1 à 75. L’agence flamande pour la nature et la forêt a estimé que cette différence n’était pas significative. Or, la contamination est susceptible de se produire à tout endroit où est passé le renard. Dès lors vu la carence de l’ANB en mesures préventives, il convient à chacun(e) d’être vigilant(e). Porter des gants de jardinage, se laver les mains, ne pas manger des fruits, des baies, des champignons des bois sont des conseils de bon aloi dans ce beau pays autrefois wallon.

Renard.png

        Les renards flamandisés des Fourons vivent sur la rive droite de la Meuse. Cette barrière naturelle rend aléatoire les contacts avec les renards authentiquement flamands. En revanche, liberté totale est laissée aux renards wallons de la rive droite de gambader avec leurs congénères flamandisés des Fourons. Dès lors, ne convient-il pas d'appeler à la vigilance toutes les personnes de la Wallonie rive droite? Sourire

18:15 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mardi, 09 juin 2015

"NÉFERTITI EN BIKINI", quatrième roman de la Liégeoise Claire HUYNEN.

HUYNEN Néfertiti.GIF

        Liégeoise vivant à Paris, Claire Huynen publie son quatrième roman Néfertiti en bikini (1). Le titre est insolite, le roman ne l’est pas moins. Il relate un voyage organisé en Egypte, une croisière sur le Nil. À bord du Cleopatra.  Offert à Jo par sa mère, ce voyage à deux – et cela nous permettra de passer un peu de temps toutes les deux - est marqué dès le début, par la malchance. La mère est victime d’une entorse la condamnant à rester à bord du Cleopatra. Jo que sa mère s’obstine à appeler de son prénom Josèphe, n’a guère d’affection pour elle. Pourquoi ? Le thème n'est guère développé par l’auteure. Le roman raconte une histoire à vous dégoûter des vacances même si elles sont organisées par Magic’Vacances, un très bon tour-opérateur.  

        Passionnée d’égyptologie, l'héroïne Jo subit les visites en groupe de lieux qu’elle aimerait voir seule. Prendre le temps à Karnak de détailler chaque colonne, y jouer un cache-cache fabuleux avec dieux et pharaons. Hélas, le guide ratatinait les dieux. Il dressait un abrégé du panthéon égyptien en méthode Assimil. L’ironie de l’auteure est rosse, voire féroce à en devenir inoubliable.

        Si lors d’un voyage ultérieur, dans votre groupe un mutant  - il jaugeait aux pixels et à la résolution -, une vieille impotente – faisait taire son asthme et reprenait la marche, le corps offensé -, un facétieux – un soldat de la blague - ou un râleur – qui fait campagne - feront leur apparition, loin de pester, vous sourirez in petto en vous référant à Néfertiti en bikini. Idem quand votre guide se présentera, nouvelle référence, mon nom est Osman. Pour vous, les Français, c’est facile, c’est comme le boulevard Haussmann.  Claire Huynen avec son humour subtil et son style léger transforme le tout en une fantaisie incitant au voyage, même au voyage en groupe.

        Ce livre – à lire avant de partir en vacances ou durant celles-ci – est une vue lucide sur le tourisme actuel. La semonce essentielle, répétée inlassablement, était pourtant celle dont le danger la séduisait le plus : ne vous perdez pas. [...] Mais elle savait que tous les passagers avaient un billet de retour. Que le seul vrai danger était d'être en retard pour le dîner.

(1)   Néfertiti en bikini – Claire Huynen – Éditions Le Cherche midi – Paris – 146 pages – 14 € 50

HUYNEN Senior.GIF

 

 

 

HUYNEN Rencontre.GIF

HUYNEN Marie.GIF

11:43 Écrit par Pierre André dans Actualité, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 05 juin 2015

JPK, pour quoi t'es parti si vite et si tôt ?

BELGIQUE JPKeimeul.jpg©francis carlier

        J’ai perdu un ami, Jean-Pierre Keimeul. Nous avons perdu un ami, JPK. Jean-Pierre a été un être virevoltant mais toujours constant. Il a été journaliste au  Drapeau Rouge mais a également travaillé à La Nouvelle Gazette. Il n’avait rien d’un sectaire. Il était un juste. Comme son papa, créateur du  Grand Prix de Wallonie, résistant qui cache les Juifs durant la guerre et a été honoré par la Knesset comme Justes parmi les nations qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs.

        Jean-Pierre fidèle à sa ligne politique - rendre le monde meilleur pour chacun de nous -  a choisi d’être de gauche, peu importe l’étiquette politique que le parti présente, à l’époque, où il en est candidat. Peu importe et quelque soit l’étiquette chacun des responsables de ces partis peut dire : je l'appréciais beaucoup et nous avons bien travaillé ensemble de nombreuses années. Comme son papa, médecin à Tongrinnes, qui n’a pas hésité autrefois à passer du parti libéral au parti socialiste. Il est vrai que, historiquement, le POB est le fruit indirect de libéraux progressistes tel le Liégeois Paul Janson.

        Jean-Pierre a eu comme chacun de nous des défauts. Nous les oublierons comme il aurait oublié les nôtres, le samedi 6 juin, à 9h, au cimetière de Glain, rue Émile Vandervelde – merveilleux parrainage – la rose à la main ayant en tête l’hommage affectueux sur Facebook de son ami Jean-Luc Dalcq :

VIEUX CAMARADE

Je t’ai connu en pleine tourmente
Quand je suis passé au Laveu
Bien liquéfié dans ma soupente
Et on a bu une bière ou deux…

On s’est raconté nos misères
Nos soifs d’amour et nos défaites
On s’est envoyé à la mer
De pour mieux retrouver la fête

De se revoir et renouer
Avec nos manques et nos ratés
Pour bien sûr mieux en rigoler

En peu de temps je t’ai aimé
Et suis pas prêt de t’oublier
Mon vieux Jean-pierre, tu m’fais chialer !

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 01 juin 2015

Cordiale bienvenue à GALLINARO notre village petit, mais accueillant ...

 

157-1.jpg©fcw

 

        Gallinaro est une commune italienne à mi-chemin entre Rome et Naples. D’une étendue de dix-sept km², à une altitude moyenne de 555 mètres,  elle compte près de 1300 habitants. On y trouve trois cafés, deux églises – Saint-Gérard et Santa Maria - et deux maisons y sont actuellement mises en vente dont une à 75000 €.  Il y a un vin du pays à base de cabernet auquel Gallinaro et ses ami(e)s font fête le 13 août avec la famille Visochi qui l’élève sur un sol volcanique.  Le code postal de Gallinaro est 03040 mais il ne suffit pas pour un courrier adressé rue Apruzzese. Il convient de distinguer rue Loreto Apruzzese et rue Domenico Apruzzese !

151.jpg©fcw

        La proximité de l’abbaye de Montecassino fait que ce sont trois Français natifs de l’Auvergne, Gérardo, Stefano et son frère Pierre ont édifié la première église de Gallinaro en 1058. L’histoire millénaire de la commune est riche.  Elle a fait partie du Royaume de Naples. Sa devise fidélité inébranlable, elle l’a emprunté au roi Ladislas le Magnanime et à la reine Giovanna.

153.jpg©fcw

        Le sindaco de Gallinaro, Mario Piselli, recevant le Corps consulaire de la Province de Liège (CCPLg) a tenu à évoquer quelques épisodes de cette histoire millénaire. Vous avez rendu un service utile à l’Italie  et aux Italiens qui, pour des raisons de travail, ont décidé, dans le temps passé,  de prendre le chemin de l’émigration et, parmi tant de nations, ont choisi la Belgique. La reconstruction de l’après-guerre, la reprise et le développement ont fait apparaître un besoin de charbon et d’acier, indispensables au progrès et au développement économique. Tant de nos pères, au  retour des divers fronts d’Europe et d’Afrique, ont  trouvé du travail et parfois la mort dans les mines à extraire  du charbon dans des conditions  précaires comme celles qu’ils  avaient connues durant le guerre et dans des ambiances pénibles  pour qui était habitué à vivre au soleil et à l’air libre. Vous, Consuls honoraires, vous avez représenté  et représentez ce qu’il y avait de mieux  à espérer à ces héros qui ont donné à la seconde  moitié des années  dix-neuf cent  la prospérité et la paix.

154.jpg©fcw

         L’Administration communale que je représente en tant que Sindaco (Bourgmestre), et toute la population sont conscients que la rencontre d’aujourd’hui est un événement significatif à adjoindre  aux  annales de notre histoire ultra millénaire. Le 10 août 2001 nous avons souscrit un pacte de jumelage entre les Communes de Gallinaro et Waremme. Dans ce pacte, il est dit qu’en Belgique vit une notable quantité  de nos nationaux qui, grâce à leur capacité de travail leur créativité remarquable,  ont atteint des positions sociales éminentes. Dans cette mention il y avait la reconnaissance  de votre travail et de votre rôle insigne. Cela concerne non seulement Gallinaro avec Waremme mais aussi Frosinone avec Liège, en concordance de sentiments, d’efficience, de concorde et de paix entre les deux peuples.(…)

GALLINARIO jeune italienne.jpg

         En France, cela est motif de fierté, après  1877 et ensuite dans les années qui précédèrent la première  guerre mondiale, nos modèles poseront  dans les ateliers des peintres et sculpteurs les plus en vue : Matisse, Cézanne, Rodin. Les modèles  Domenico Bevilacqua, Carolina Carlésino, Gerarda Apruzzese, Cesidio Pinatelli, n’en sont que quelques exemples.

158.jpg©fcw

         Le maire Piselli et la population de Gallinaro ont été fiers d’accueillir le CCPLg dont est membre un de leur concitoyen il cavaliere Gerardo Apruzzese, console onorario. Le premier consul honoraire d’Italie à Liège en 2012 a été en effet le citoyen d’honneur de Liège, Gérard Apruzzese, né le 30 décembre 1942 à Gallinaro. Aux fêtes de Wallonie de 2011 dont l’Italie est l’hôte d’honneur, Gérard Apruzzese a pris la parole au nom des Wallons d’origine italienne. Son activité est débordante tant sur le plan économique, social au point qu’un chapitre lui est consacré dans le livre (1) du diplomate Ugo Colombo Sacco di Albiano qui célèbre cent-cinquante ans d’amitié italo-belge.

GALLINARO Gérard.jpg

(1)    Oltre 150 anni di amicizia italo-belga attraverso luoghi e protagonisti della diplomazia bilaterale -  Ugo Colombo Sacco di Albiano – Roma 2014 – Édition Carlo Colombo – 450 pages – 15 €   

Photos : panorama de Gallinaro  - rue de Gallinaro  - le sindaco de Gallinaro, Mario Piselli et le CCPLg (de g. à d. Georges Pire, vice-président du Conseil provincial de Liège, Fernand Goffioul Doyen du CCPLg, consul honoraire d'Espagne, Mario Piselle, sindaco,  le professeur Vacana, Gérard Apruzzese, premier consul honoraire d'Italie, Jean-Marie Roberti, SG adjoint du CCPLg, consul honoraire du Mexique)  - idem dans un ordre différent avec en plus Esther Rospella Camillo, secrétaire du dernier consul général d'Italie à Liège, Marco Riccardo Rusconi  - "Jeune Italienne à table" Paul Cézanne 1895-1900, The J. Paul Getty Museum, Los Angeles, USA - vue de Gallinaro  - Gérard Apruzzese et son épouse Carla Franchi.

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Histoire, Politique, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg