mardi, 01 décembre 2015

EXCLUSIF : plus fort que "Le Canard Enchaîné" !

        En exclusivité, le correspondant breton de Liège 28 nous a fait parvenir cette photo que ni Place royale, ni C’est du belge n’ont l’audace de vous proposer.

MaPhi.JPG

        Ce document montre que sous leurs peignoirs les Souverains sont, vraisemblablement, dans la tenue sous laquelle Philippe est apparu le 15 avril 1960 et Mathilde le 20 janvier 1973.

        Il semble que cette dernière se livre à une opération nasale dont parents et éducateurs cherchent à dissuader la pratique auprès des jeunes. Quant au Roi, il n’est pas possible d’identifier le titre de l’ouvrage qu’il lit. Cependant, il est permis de croire, comme il est dit sur le site www.monarchie.be, qu'il s'agisse d’un ouvrage traitant d’une meilleure compréhension de l'homme dans la société moderne.

         À en juger par l’absence de paille dans le verre, il est permis d’imaginer que la boisson est de la bière. On note que le Roi boit plus vite que la Reine, ce qui ne signifie pas qu’il boive davantage. La bière est susceptible d’être une bière locale. Selon le correspondant breton de Liège 28, cette bière pourrait être une Duchesse Anne Triple brassée chez Lancelot, une blonde triple dédiée à Anne de Bretagne, deux fois Reine de France. Une boisson puissante et rafraichissante qui, titrant 7 degrés et demi, révèle un sacré caractère.

23:10 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Mon vieil ami le commissaire Magret m’a téléphoné de sa maison de retraite de Sarlat à propos de ce qu’il nomme “le Thalossogate”. Voici ce qu’il m’a dit.

Cette affaire suscite beaucoup de questions qui devraient intéresser les limiers médiatiques, parlementaires et autres.
- Qui a conseillé à Philippe et Mathilde la thalasso de Quiberon? Le baron (Eddy) Merckx se souvenant qu’il a été créé par Louison Bobet, dont le nom a été récemment donné à une artère de Quiberon? Johnny ou Depardieu (quasi-Belges, habitués de ces lieux de cure)? Ségolène Royal, grande-duchesse de l’environnement et vice-présidente élyséenne?
- Quel est le prix payé hors saison pour ce bref séjour (ou séjour raccourci) par la cassette royale?
- Sous quel nom d’emprunt se sont inscrits les hôtes royaux? Le service de sécurité du Sofitel n’a relevé ce week-end que Nicolas et Anastasia Proutine (nom d’emprunt russe), Dereck et Avida Dollar, David et Amanda Lévy-Strauss-Kahn, Francesco et Linda Monsignori...
- Quels soins ont choisi (ou appliqué sur conseil médical) les royaux curistes: douche au jet, massage, boues salutaires, piscine d’eau de mer chauffée?
- Par quel moyen de transport les époux de Laeken ont-ils rejoint Quiberon? La route (800 km à travers la Belgique et la France terrorisées et radarisées)? Le TGV Bruxelles-Lille-Roissy-Marne-la-Vallée-Le Mans-Rennes-Vannes-Auray? Alors que le sympathique “Tire Bouchon” Auray-Quiberon ne circule qu’en haute saison? Un vol direct Melsbroeck-Quiberon est possible et probable. Il faudrait confronter les plans de vols et les noms des passagers (à ceux de l’hôtel). Reste le bateau: Anvers, Zeebrugge ou Ostende / Port-Maria (Quiberon), ce qui risquait d’être long et secoué. On aimerait connaître le bon plan.
- Comment ont été prévenues les autorités policières françaises pour assurer la protection des intéressés? Il paraît que le Charles de Gaulle ne pouvait rejoindre la Baie de Quiberon, car en route vers une autre croisière. La brigade policière locale était mobilisée par la recherche du labrador de l’épouse du maire, en fuite pour cause de chaleur (ah,le réchauffement climatique!).
- Quel livre lisait le souverain poncif quand il a été surpris par la caméra? Dans la bibliothèque du Sofitel, un volume a disparu, mais c’est “secret défense”.
- Enfin, reste la boisson consommée lors des photos (on distingue deux modèles de verres). La côté “cure” fait pencher pour les fruits pressés bio (en solo ou en cocktail). Le côté belge pour une bonne bière (éventuellement bretonne, on l’a dit).

Voilà, conclut le bon commissaire, de quoi alimenter une enquête en profondeur, voire une commission d’enquête. Qui s’en donnera les moyens?

Écrit par : Jules Magret | mercredi, 02 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.