dimanche, 17 janvier 2016

Quand il arrive au TEC de racketter les senior-e-s abonné-e-s !

LIEGE 65 ANS.jpg

        Sur le bon trois millions et demi d’habitants en Région wallonne, six cent mille sont âgés de plus de 65 ans. Ministre du Transport au début du XXIème siècle, l’Écolo José Daras décide de leur accorder la gratuité sur les TEC. Une mesure sociale qui rend aux pensionné(e)s une capacité de mobilité sans toucher à leur pension, modeste dans la majorité des cas.

        Le TEC a été contraint de renoncer à la gratuité et de demander une participation financière qui se situe à soixante pour cent de celle de la STIB. Pour mémoire, la STIB dessert un territoire de 162 km² avec un réseau urbain très dense et le TEC une région de 16 845 km² qui mêle compagnes et villes.

LIEGE Mobib TEC.png

        En 2015, le TEC a adopté la carte MOBIB – acronyme de MOBility In Belgium – déjà en application depuis plusieurs années à la STIB. Au 1er février 2016, le TEC abandonne les cartes magnétiques à l’exception, en ce qui concerne le TEC Liège-Verviers, de celles utilisées sur les lignes Eupen-Aix-la-Chapelle et Eupen-Montjoie.

        La MOBIB permet notamment au TEC de mieux connaître les déplacements de ses clients pour mieux adapter son offre. La carte MOBIB doit être validée en la présentant, à distance, à un valideur. Un signal sonore avertit le voyageur au cas où la présentation n’a pas opéré la validation. Tec it easy, il suffit de recommencer la présentation. Mais, les senior(e)s n’entendent pas nécessairement ce signal sonore. En effet, selon le rapport 2014 de la Fédération francophone des Sourds de Belgique, plus de soixante pour cent des personnes âgées de plus de soixante-cinq ans sont atteintes de déficiences auditives !

LIEGE STIB Mobib.jpg

        Si les valideurs STIB indiquent à l’aide de deux points lumineux extérieurs que la MOBIB a subi, avec succès, son examen de passage, les valideurs TEC sont d’un autre modèle. Plutôt que de présenter la carte au valideur, les senior(e)s ont intérêt à poser leur MOBIB sur l’écran du valideur quitte à cacher le V vert qui apparaît sur l’écran intérieur.

LIEGE Valideur.jpg

        Les senior(e)s y ont même grand intérêt car la non validation abo constitue l’infraction numéro 13 que les contrôleurs vêtus de gris sont notamment chargés de réprimer. Aux senior(e)s de plus de septante-cinq ans, voir ces contrôleurs rappelle le souvenir des feldgrau vérifiant les identités dans les trams jaunes, verts, vicinaux et trolleybus durant la guerre. Ceci s’apparente à la violence psychique à l’égard des personnes âgées d’autant que certains contrôleurs – pas tous heureusement – se comportent en authentiques feldgrau. Forts de leur assermentation, ils se refusent à tout dialogue.

        L’infraction numéro 13 entraine une pénalité de 10 € - l’équivalent de cent jours de l’abonnement annuel senior – pour un préjudice consistant à fausser d’une unité, le nombre de voyageurs annuels du TEC – 287 000 000 en 2014 ! Il n’y aucune proportionnalité entre le préjudice subi par le TEC et la peine encourue. Le montant de 10 € est qualifié : Frais Administratifs et de Voyage !

        Bref, croyant de bonne foi avoir validé leur abonnement, les senior(e)s, dans un bus en mouvement, se mettent en quête d’une place au risque de se voir pénaliser, un peu plus tard, par un contrôleur feldgrau en quête de faire du chiffre !

 

 

20:11 Écrit par Pierre André dans Actualité, Economie, Social | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.