samedi, 30 avril 2016

Après le 22 mars ...

        Évoquant Molenbeek chez nos confrères flamands de Knack, l’ancien bourgmestre Philippe Moureaux déclare  j'admets que l'ampleur de la solidarité locale à l'égard de ces terroristes m'a parfois étonné tout en nuançant c'est lié à une forme de camaraderie et de loyauté parmi les amis de jeunesse (…) un phénomène comparable aux parents qui continuent à protéger leurs enfants criminels.

        Par ailleurs, dans l’organe professionnel de la presse – Journalistes (1) – sous le titre Les médias belges face à la désinformation djihadiste, notre confrère Nicolas Becquet fait état d’une série de tweets visant à créer la panique à Bruxelles. Le timing est troublant, certains sont postés juste après l’explosion à Maelbeek  et de préciser que cette campagne de désinformation a été préparée et orchestrée via des comptes de sympathisants djihadistes.

        Ces tweets n’ont pas atteint leurs buts mais ajoute notre confrère rien ne dit qu’ils n’y parviendront pas une prochaine fois. Et d’en appeler les médias à se préparer afin d’être capables de contrer une désinformation  massive car la désinformation fait partie de l’arsenal des terroristes.

        Depuis près de cinquante ans, le 22 mars est une date historique pour les soixante-huitards mais désormais, cette date marque une césure emplie de morts, de fracas, de blessures.

(1)  Journalistes – Tél. 02 777 08 60 – abonnement 45 €

00:15 Écrit par Pierre André dans Actualité, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.