mercredi, 23 novembre 2016

La frite a la frite !

 

LIEGE Frite.jpg

        Ce mercredi matin, deux ministres, l’une du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli, l’autre du gouvernement wallon René Colin délaissent leur bureau. Tout simplement, ils ont rendez-vous à la friterie Chez Lucien. Aujourd’hui, le terme friterie remplace celui de friture en dépit de son utilisation par Georges Simenon : je tiens à manger des moules et des frites dans une petite friture de la rue Lulay à Liège

LIEGE Chez Lucien.jpg

       Comme la presse est invitée, outre le lancement de la sixième édition de la semaine de la frite en Wallonie, les deux ministres profitent de cette occasion de faire le point sur le dossier de reconnaissance de la culture fritkot belge, un dossier sensible s’il en est. Avec le cornet de frites servi Chez Lucien à Éghezée, les convives sont invités à savourer une mayonnaise servie par Jean-Luc Fonck. Éghezée a rendez-vous avec l’histoire de la frite d’autant plus que les organisateurs, l’Union nationale des Frituristes, à l’issue de la semaine de la frite en Wallonie, laissent entrevoir un tournant dans l’Histoire de notre Agriculture …

LIEGE FRITERIE.png

    
        Incontestablement, depuis le XIXème siècle, la frite fait partie de l’ADN du Royaume. L’ethnologue Thomas Beaulieu s’interroge : de quand dater la naissance de la frite, et qui peut revendiquer la paternité de cette croustillante invention ? Certains Liégeois s’imaginent même que la paternité appartient à quelqu’un d’amons nos autes.

LIEGE PetitTraite.jpg

        Déception à la lecture du Petit traité de la pomme de terre et de la frite (1) de Pierre-Brice Lebrun. Ce Liégeois – né à Burenville, en 1965, vit à Mont-de-Marsan – s’est immergé dans la patate jusqu’à suivre, à Tournai, les cours de gestionnaire de friterie donnés à l’IFAPME. La frite n’a  pas été inventée à Liège mais c’est à Liège qu’elle a connu, grâce à un bon bougre, son premier succès. Depuis, la frite a essaimé dans le monde entier. En Suède et en Allemagne, on l’appelle pommes frites, en Amérique du Sud papa a la francesa, aux États-Unis French fries.

LIEGE Pierre Lebrun.jpg

(1) Petit traité de la pomme de terre et de la frite - Pierre-Brice Lebrun – Éditions Le Sureau _ 360 pages en bichromie - 25 €

02:11 Écrit par Pierre André | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.