vendredi, 14 avril 2017

Le vote "d'amon nos autes" aux présidentielles françaises et soirées électorales

 

FRANCE Intérieur.jpg

      Il est indéniable que dans la partie francophone du Royaume de Belgique les élections pour la Présidence de la République française suscitent un intérêt important. Il suffit de voir la place prise dans la presse pour s’en rendre compte. Aussi, à la Maison de la Presse et de la Communication de Liège, la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Belgique organise les 23 avril et le 7 mai deux soirées électorales consacrées au scrutin français. Les  attentes et les résultats feront l’objet de l’analyse et des commentaires du professeur Michel Hermans de HEC-ULg. Licencié en science politique de l’ULg et docteur en science politique de l’Université de Paris (Panthéon-Sorbonne), Michel Hermans est un des meilleurs politologues du pays. Il est vrai qu’outre ses diplômes et ses qualités professorales, Michel Hermans a été le dernier assistant de François Perin !

       Autre initiative due à Paul Durieux et à Marcel Dehalu de l’Association Wallonie-France. Depuis le 9 avril et jusqu’au 17, des militants de ce mouvement pluraliste sont en marche avec le matériel nécessaire (urnes, bulletins de vote, écritoire …) pour que le citoyen puisse exprimer un vote secret pour un des onze candidats au 1er tour des présidentielles. Sur le site spécialement ouvert pour l’occasion www.participezauxpresidentielles.be le vote est également possible. En présence de trois commissaires, le dépouillement a lieu le 18 avril et les résultats attendus dans la soirée. Semblable opération est reconduite pour le deuxième tour des présidentielles françaises.   

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Intéressantes initiatives relayées par "Liège28". Au sujet de celle de Wallonie-France, je ne parlerais pas de vote mais plutôt d'une forme de sondage ou de consultation. A forces de mélanger tous les concepts, les citoyens finissent par confondre et le système finira par remplacer le vote par le sondage...la politique par le marketing.

Écrit par : Frnçoise Carton | vendredi, 14 avril 2017

Les commentaires sont fermés.