vendredi, 17 avril 2015

Le rire est de mise au Théâtre de l'Étuve.

ETUVE Alain Posture.jpg

        Après avoir présenté à l’Étuve en avant-première son nouveau spectacle Je suis Posture, Alain Posture y revient (1). Imitateur, chanteur et humoriste, Alain Posture est un Hennuyer qui n’a jamais ennuyé personne ! Il adore faire rire. Pendant dix-sept ans, il fait carrière à Paris dans les cabarets, au théâtre, à la TV. Depuis, une dizaine d’années, il se partage entre café-théâtre belges et français.  

       Son nouveau spectacle Je suis Posture est un mélange subtil d’imitation au service de la comédie en revisitant les grands classiques du cinéma français et de multiples escales en chanson. Le public rit de bon cœur convaincu que c’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule !…  et de rire à nouveau à gorge déployée...

ETUVE Magicos.JPG

       Après Posture, le spectacle de l’Étuve est consacré à la magie avec les Stupidos Magicos (2). Inutile de préciser que le rire est à nouveau au rendez-vous.

étuve.png

 (1) Sam. 25 avril, 20h15, dim. 26 avril,15h30 – Réservation : reservationetuve@gmail.com ou par sms au 0492/52910 - Paf : 15 € - Groupes, pensionnés et étudiants 12 €

      (2) Sam.9 mai, 20h15 - Réservation : reservationetuve@gmail.com ou par sms au 0492/56 29 10 - Paf : 7€ - Groupes, pensionnés et étudiants  5 €

14:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 12 avril 2015

Y a-t’ il un mauvais sort lancé à travers le monde contre les capitales culturelles annuelles ?

           On souvient qu’à Mons, en 2015, une nouvelle gare signée Calatrava devait accueillir les millions de visiteurs. Ces visiteurs se contentent d’arpenter couloirs en tôle émaillés de moult escaliers en jouissant d’une vue imprenable sur un chantier en plein travail. Mons, Capitale culturelle européenne 2015 s’affaire encore sur d’autres projets ayant pris du retard.

Constantine arabe.jpg

        À Constantine, ville algérienne nommée, en décembre 2012, Capitale de la Culture arabe 2015, nombre de projets prévus ont également pris du retard. Or, l’inauguration officielle a lieu le 16 avril. La presse algérienne s’inquiète. Dans son édition dominicale, El Watan écrit : pour les plus optimistes, ceux qui préfèrent voir la bouteille à moitié pleine qu’à moitié vide, ils éprouveront de la peine à trouver des choses positives à mettre dans leur escarcelle. Une pâle et budgétivore copie du Zénith, deux antres de la culture péniblement refaits, un théâtre réaménagé et d’innombrables taches noires. (…) Avec moins d’une dizaine de projets réceptionnés avant le jour J, nous sommes aujourd’hui bien loin des 75 projets annoncés au départ ! Cela dit, l’événement aura lieu avec ce qui a été achevé à la hâte, dans la précipitation avec toutes les inévitables malfaçons.

Constantine Zénith.jpg

        El Watan de préciser que le wali (gouverneur) a été le seul à avoir décidé du sort de la super cagnotte de 60 milliards de dinars (plus de 500 millions d’euros). Il avait reçu carte blanche pour tout orchestrer. Surnommée la ville des ponts, Constantine a été la cible des caricaturistes algériens dont les renommés Hic et Radje. Un des dessins de Hic représente deux sacs remplis de dollars reliés par un pont tandis que celui de Radje montre deux Constantinois sur un pont, l’un disant l’argent va couler à flot pour la Capitale de la Culture arabe, l’autre précisant sous les ponts !

Constantine 2015.png

        La verve des caricaturistes algériens est la meilleure garantie de la concrétisation de la déclaration du ministre de la Communication, Hamid Grine qui voit dans Constantine, Capitale de la Culture arabe l’occasion de consacrer davantage la liberté d’expression.

20:57 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 30 mars 2015

Alors raconte ...

pape François.jpg

        Comme on dit familièrement, le pape François n’a pas sa langue en poche. On se souvient de certaines phrases telles à destination des journalistes : soit attentif à ne pas devenir un intellectuel sans intelligence ou attention à ne pas devenir un défenseur à outrance de l’éthique sans bonté.

        Les cardinaux eux se souviennent de l’avoinée reçue à la Noël avec des expressions hôpital de campagne pour l’Église ou encore l’Altzheimer spirituel et nous en taisons d’autres du même cru.

        La semaine dernière, le pape François s’en en pris aux commérages, le terrorisme des commérages. Plutôt qu’arborer je suis Charlie, nombre peuvent afficher je suis terroriste ! … alors, alors raconte-nous ce qui est arrivé, comment ça s’est passé … a chanté autrefois Gilbert Bécaud.

 

11:52 Écrit par Pierre André dans Actualité, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

jeudi, 26 mars 2015

Deux noms de dieux diffusés le même jour sur 2 continents, l'Amérique et l'Europe avec en invités, respectivement Jean-François Kahn et Jacques Vigne.

NDD.jpg

        Il y a près de trente ans que Jacques Vigne, l’invité d’Edmond Blattchen à noms de dieux (1) a quitté la France. Ce psychiatre à l’âge de 30 ans est parti en Inde où il a suivi les enseignements de Swami Vijayananda, un disciple français de Ma Anandamayi, une des grandes figures spirituelles de l’hindouisme au 20ème siècle. Il y pratique la méditation et écrit des ouvrages tels Le Maître et le thérapeute et Le Mariage intérieur et la mystique du silence.  Ses ouvrages publiés notamment chez Albin Michel ont un grand succès. En sorte que Jacques Vigne revient tous les deux ans en France et en Belgique. Il prononce des conférences et y anime des séminaires de méditation. Il facilite des passerelles entre les savoirs traditionnels de l’Orient et ceux, scientifiques, de l’ Occident.

        Reçu à noms de dieux, il en a réécrit le titre nom de dieux et des déesses. Sa phrase est une citation de Confucius : Si on veut être heureux et rendre les autres heureux, on a besoin de deux qualités : l’attention et l’altruisme. Son pari est qu’un jour, les religions se fédèrent.

        Le jour de la première diffusion de l’émission noms de dieux consacré à Jacques Vigne, à 23h00, sur un autre continent, l’Amérique, a lieu la rediffusion, à 10h30, sur CANAL SAVOIR de noms de dieux ayant en invité Jean-François Kahn. Les produits culturels de qualité de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont appréciés à l’extérieur et nous inscrivent sur la carte du monde (cfr Liège 28 du 3/8/2012). CANAL SAVOIR, une chaîne de TV formée par un consortium d’Universités et de Collèges du Québec, diffuse en 2015 au Canada et une partie des USA, des noms de dieux dont les invité(e)s sont Caroline Fourest, Thierry Janssen, Jacques Vergès, Fédérico Mayor, Michel Onfray, Henri Laborit, Clémentine Falk. Que du beau monde !

NDD Savoir.jpg

(1) Diffusion  le samedi  28 mars 2015 sur « la deux » vers 23h00. Rediffusion sur « la deux » dans la boucle de nuit du mercredi 1er  au jeudi 2 avril. Sans oublier, la possibilité de voir l’émission durant une semaine sur le Net, en cliquant sur www.ladeux.be/revoir

12:43 Écrit par Pierre André dans Actualité, Spiritualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 23 mars 2015

Le pacte social de la République Française est violé.

FRANCE Intérieur.jpg

        À la grosse louche, un électeur français s’est abstenu au premier tour des départementales. On s’attendait à cette abstention massive. Le gouvernement Valls en a appelé au sens républicain des Françaises et des Français.

        Huit obédiences maçonniques dont le Grand Orient de France, la Fédération française du Droit Humains ont fait de même. La République repose sur un pacte social qui donne aux citoyens des droits, parmi lesquels le droit de vote, fondement de la démocratie représentative, mais qui leur assigne également des devoirs. Ne pas céder à la tentation de l’abstention est un devoir et rien ne justifie en effet de renoncer à l’exercice du droit fondamental de voter. L’abstention ne sert que celles et ceux qui veulent affaiblir la République en la livrant au piège des extrémismes.

17:56 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 20 mars 2015

Compagnie royale L'ARLEQUIN met à l'affiche L'ETRANGER d'Albert Camus.

 

ARLEQUIN brouwers.jpg

        L’assassinat de Georges Wolinski par les frères Kouachi a été ressenti comme un drame personnel au théâtre Arlequin. Par trois fois, Georges Wolinski est venu, la saison 1985-86, voir, à l’Arlequin, l’adaptation à la scène de son album À bas l’amour copain. En ce temps-là, l’adaptation et la mise en scène a été réalisée par José Brouwers qui évoque ces rencontres. Comme les autres victimes du 7 janvier 2015, Georges Wolinski a été la cible du terrorisme dont Albert Camus a dit : le terrorisme est un crime qu’on ne peut excuser.

        Cette phrase comme d’autres telle mal nommer les choses, c’est ajouter aux malheurs du monde figurent dans l’à propos tracé par Camille Fernandez et José Brouwers. Cet à-propos permet au public de se remémorer les grandes lignes de la vie de ce Prix Nobel de littérature en 1957. Ce prologue rappelle que le fondement de la philosophie camusienne est l’absurde.

Arlequin étraner.jpg

        En adaptant pour la scène ce roman L’Étranger,(1) José Brouwers n’a nullement trahi l’auteur. La pièce commence par cette phrase Aujourd'hui, maman est morte. Dès ce moment, l’indifférence au monde affichée par Meursault (Pierre Ligot) bascule et l’amène, toujours indifférent devant un jury d’assises qui le condamne pour le meurtre d’un Arabe à la peine capitale. Serge Swysen interprète avec justesse les multiples personnages qui relancent la trame de la pièce. Le décor de Philippe Waxweiller est minimaliste mais il rend toute l’atmosphère d’Alger et de son soleil. Les costumes imaginés par Marie-Josée Delecour contribuent au succès de L’Étranger.

ARLEQUIN logi.jpg

 

(1)vend. 20 mars,  sam 21  , vend. 27 à 20h30 – info@theatrearlequin.be – Compagnie  royale

 l’Arlequin – rue Rutxhiel -

10:09 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Culture, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 15 mars 2015

EUROVIDEO 2015 met Liège sur la carte de l'Europe de Donostia-San Sebastian à Kaliningrad !

SONY portapak.jpg

        En 1965, Sony met sur le marché un appareil qui va bouleverser notamment l’art et donner naissance à ce que l’on appelle vidéographie. Dès 1971, sous l’impulsion de Robert Forget, cinéaste à l’ONF (Office National du Film) s’ouvre au 1604, de la rue Saint-Denis, à Montréal, le siège de Vidéographe, un temple de la création. Il faut attendre 1975 avant que le terme vidéographie apparaisse dans les dicos français. Le terme vidéaste y fait son apparition en 1982.

         Les artistes se sont mis à l’art vidéo depuis bien avant. Ainsi, le Centre de production de la RTBF-Liège dirigé par Robert Stéphane a lancé dès 1976 Vidéographie, la première émission en Europe consacrée à l’art vidéo. Durant 135 émissions, téléspectatrices et téléspectateurs découvrent notamment les œuvres de Nam June Paik, Jean-Luc Godard, Jacques-Louis Nyst, Danièle Nyst, les frères Dardenne et autres Jean-Claude Riga, Jacques Charlier, Jacques Lizène, etc.

Vidéographies.jpg

        En 2003, l’ASBL Vidéographies avec s est fondée. Ancrée à Liège, elle vise à entretenir le mouvement des images et le choc des imaginaires. Ses objectifs sont de promouvoir la création, l'expérimentation et les arts numériques par l'organisation d'événements et la production d'émissions TV.

        En liaison avec Mons - capitale culturelle européenne 2015  avec Pilsen (jumelée avec Liège) - Vidéographies en partenariat avec le Ludwig Forum d’Aix-la-Chapelle, Duplex 100m² de Sarajevo et Tabakalera de Donostia-San Sebastian organisent les 17, 18 et 19 mars Eurovidéo 2015 (1). Sous ce nom, une compétition de jeunes créateurs européens qui, grâce à RTC-Télé Liège, sera diffusée dans quatre villes d’Europe et une de Russie, Kaliningrad de manière à ce que les téléspectatrices et téléspectateurs puissent décerner le Prix du public européen. Quant au Grand Prix Eurovidéo 2015, il est attribué par un jury de professionnels européens de l’art contemporain.

        Eurovidéo 2015 est aussi l’occasion de montrer une vingtaine de vidéos en provenance des États-Unis, de Corée du Sud, de Bosnie-Herzégovine, d’Allemagne, de Belgique, de Hollande. La salle du Théâtre de Liège durant les trois jours du Festival se métamorphose en Café Europa pop up. Un concept de Mons 2015, inspiré de la tradition des cafés, lieux emblématiques de la mixité sociale, le Café Europa est un lieu de convivialité connecté (…) Au Café Europa, on perçoit la valeur du do-it-yourself et de l’open source et la chance de redéfinir ensemble le lien social.

Mons 2015.jpg

(1)    Théâtre de Liège – Salle de l’œil vert – 20h

Vidéographies.jpg

ADDENDUM

PALMARÈS DE L’EUROVIDÉO 2015            

PRIX DU PUBLIC DES CAFÉS EUROPA (Liège, Mons, Donostia-San Sebastian, Skopje, Sarajevo, Kaliningrad)

Ex aequo : POINT OF VIEW  de Sasha Tatic ( Bosnie Herzegovine) et METE-O-ROLOGY  de Fernando Visokis et Thiago Parizi (Finlande).

 

PRIX DÉCERNÉS PAR LE JURY PROFESSIONNEL EUROPÉEN composé de Miriam Lowack (Aachen), Pierre Courtin (Sarajevo), Victor Iriarte Onate (Donostia-San Sebastian), Wolf Kuehr (Mons 2015), Zoé Tabourdiot (Mons 2015), Anne Francoise Lesuisse (Liège). Francoise Safin (Liège), Marc Emmmanuel Melon (Liège), Robert Stéphane (Liège)

Prix Innovation  LAGOS SAND MERCHANTS de Kahrima Ashadu (Pays Bas)

Prix Innovation  THIS IS BRITAIN de Pablo Saura (Grande Bretagne)

GRAND PRIX EUROVIDÉO 2015 : LE MAROC DE DEMAIN  de Younes Baba Ali (Belgique)

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Biographie du récipiendaire du Grand Prix EUROVIDÉO 2015monsieur Younes Baba-Ali

 

Né en 1986 à Oujda, au Maroc, Younes Baba-Ali vit dès le plus jeune âge à Nantes, où il fut initié à la création artistique par l’artiste polonais Ryc’ho Swierad Ryszard. Après ses études de graphisme à Nantes, il entame ensuite son cursus à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, où il obtient son Diplôme National d’Art Plastique avec mention en 2008. Entre 2006 et 2008, il participe a divers événements artistique à Strasbourg, tel que l’exposition collective “3 days exhibition concept“ organisée par Frank Bragigand au CEAAC.

Par la suite, il réalise un séjour de 6 mois à Wroclaw, en Pologne, qui lui permit de travailler avec le centre d’Art des nouveaux Médias “Wro Art Center“ où il y réalisa l’installation vidéo intitulée “Différence“. Il fût ainsi invité par la curatrice polonaise Dorota Hartwitch dans ce même centre, pour une résidence de 3 mois qui lui permit de créer l’installation sonore “Horn Orchestra“ et de participer à la biennale “WRO 09“ avec l’installation “Sound Neon“. Depuis 2008 il participe à plusieurs expositions et biennales internationales, comme la Biennale “Art In Marrakech“; la BJCEM Biennale de Skopje, Macedoine; Sketch Gallery, Londres; “FIAV 09“, Catania, Sicile; “Brick+Mortar International Video Art Festival“, Greenfield, USA; “Espacio Menos Uno“, Madrid; “Loop Video Art Festival“, Barcelone; “Interférence“, Breda, Hollande; CEAAC, Strasbourg; “In-Sonora Sound Art Festival“, Madrid et “La Galerie du Syndicat Potentiel“, Strasbourg.

 

23:15 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Culture, Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 13 mars 2015

Théâtre de l’ÉTUVE : un programme PYTHONESQUE en mars, accueil délirant du printemps!

        Au réveillon de Nouvel-An, le théâtre de l’Étuve a présenté avec succès l’œuvre originale de son co-directeur John Grégoire, Les casse-pieds sonnent toujours deux fois. Un succès confirmé en février et début mars devant des salles remplies.

        En vue de se réjouir davantage encore de l’arrivée du printemps, l’Étuve a invité la Compagnie Zeron Tropa  de Michel Udiany à présenter des sketches inspirés de l’humour déjanté des Monty Python’s  (1). Cet humour a fait plier de rire de 1969 à 74 les Britanniques. Durant cette période, la très sérieuse BBC a diffusé cette émission au point de la rendre cultissime. Le très sérieux Oxford English Dictionary  a enrichi la langue anglaise d’un néologisme  Pythonesque qui se définit : denoting or resembling  the absurdist or surrealist humour or style of Monty Python’s Flying Circus.

MOnty Python's Recto.jpg

        Le très sérieux et talentueux Michel Udiany - professeur d'histoire, comédien (notamment au Café de la gare et à Bobino), auteur dramatique et romancier – a écrit et mis en scène Monty Python’s et maintenant, quelque chose de complétement différent. Un spectacle qui tranche avec Quatorze présenté en août 2014, au Monument interallié, à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale.

étuve.png

(1)    Sam. 21 mars (20h15), dim. 22 mars (15h), vend. 27 et sam.28 mars (20h15)  PAF 10 et 13 €  Réservations : Tél. 0492 56 29 10  Courriel reservationetuve@gmail.com

16:26 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Loisirs, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 08 mars 2015

Trop de vertu tue la vertu (proverbe suisse).

        Fin mars, le gouvernement de la Confédération suisse va soumettre en consultation populaire le deuxième volet de sa stratégie énergétique. La ministre des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf va proposer d’appliquer à partir de 2021, comme moyen incitatif, une taxe climatique et une taxe sur l’électricité. Le Conseil fédéral y voit un moyen efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’augmenter la part des énergies renouvelables tout en améliorant l’efficacité énergétique.

        Le parti des Vert’libéraux (PVL) se targuant d’ouvrir une voie royale aux projets trop timides du gouvernement ont proposé d’établir une taxe sur les énergies polluantes qui remplacerait la TVA actuellement perçue sur l’ensemble des biens et services. Cet impôt antisocial et compliqué de l'avis du PVL rapporte annuellement 22 milliards de francs (forcément suisses) à la Confédération soit le tiers de son budget. La proposition des Vert’libéraux a été soumise à la votation ce dimanche.

        Dès fin janvier, le PVL a su par un sondage que sa proposition ne l’emporterait pas. Néanmoins, il gardé la foi en déclarant qu’il serait très déçu s’il n’obtenait pas un minimum de 20% de oui. Le résultat de la votation est d’une cruauté totale. Le non recueille 92% ne laissant que 8% au oui. Pour une déception c’en est une ! La consolation des Vert’libéraux est qu’en 1929, une initiative n’a obtenu que 2%7 de oui. Il y a eu pire, donc y a pas le feu au lac !

 

22:29 Écrit par Pierre André dans Actualité, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 01 mars 2015

RIO HAUTE COUTURE DU DESSIN AU DÉFILÉ, une expo au CTLM à Verviers.

affiche-RIO-213x300.jpg

        Dans les pays d’Europe et d’Amérique de tradition chrétienne se célèbre le Carnaval, héritage en quelque sorte des saturnales romaines. Les festivités du Carnaval différent de régions et régions. Le plus populaire au monde – deux milliards de téléspectateurs – est celui de Rio de Janeiro qui attire des centaines de milliers de spectateurs.

Rio fille.jpg

         Le Centre touristique de la Laine et de la Monde (CTLM) de Verviers a confié à Alain Taillard le soin de présenter les coulisses de ce Carnaval sous le titre RIO, haute couture, du dessin au défilé (1). Tombé en amour du Carnaval de Rio, Alain Taillard est, fait rare pour un Européen, devenu, depuis 2008, un des  destaques, personnages costumés, au sommet de l’un des chars de l’Escola de Samba de Mangueira.

Rio mangueira.png

        Ces écoles – rien à voir avec celles de Jules Ferry ou Joëlle Milquet – sont des modèles sociaux où l’on s’amuse, chante, danse en vue du Carnaval. Celui de Rio est une compétition avec ses règles et ses classements. Ne sont admis à défiler, 62 à 85 minutes, sur l’Avenida Marquês de Sapucaí où, en 1984, l’architecte Oscar Niemeyer a édifié la Passarela do Samba (le Sambodrome)  que les meilleures écoles de la ville (plus de 12 millions d’habitants).

Rio costumes.jpg

         L’Escola de Samba de Mangueira et Escola de Samba Portela ont le record des titres de championnes du Carnaval, titre accordé par  les trente sis jurés de la LIESA (Liga Independente das Escolas de Samba do Rio de Janeiro) selon neuf critères tels les percussionnistes, la qualité de la samba, l’évolution du défilé, le thème, les costumes, la chorégraphie, la porte-drapeau.

Rio Liesa.jpg

         Le Carnaval de Rio est une compétition et l’on s’y prépare sous la direction du carnavalesco qui choisit le thème, la musique, les personnes-clés. On crée, on taille, le tout dans le plus grand secret. Comme l’a souligné Michèle Corin, directrice du CTLM, à l’inauguration . la semaine du carnaval, ce sont aussi quelques jours durant lesquels chacun, riche ou exclu de la croissance, se plonge à corps perdu dans une fête qui suspend un temps les différences sociales et contribue à résoudre certains conflits sociaux. Tout au long de l’expo, l’équipe du CTLM a prévu une série d’animations qui vont notamment  de la soirée brésilienne à la création de costumes carnavalesques par les écoles et associations verviétoises.

Rio couture.jpg

 

(1)   RIO, haute couture, du dessin au défilé - Centre Touristique de la Laine et de la Mode (CTLM), rue de la Chapelle, 30 à 4800 Verviers  - du mardi au dimanche de 10h à 17h. jusqu’au 22 mai - Renseignements : 087 30 79 20 – www.aqualaine.be

       
 

 

 

00:05 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Culture, Musique, Social | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

jeudi, 26 février 2015

Le 28 février, à noms de dieux, Edmond Blattchen reçoit KARIMA BERGER.

NDD BeK.jpg

        Dans sa prochaine émission  noms de dieux (1), Edmond Blattchen reçoit Karima Berger, présidente d’Écritures & Spiritualités. C’est le nouveau nom de l’Association des Écrivains croyants fondée en 1970 regroupant des auteur(e)s se  réclamant d’une des trois religions monothéistes.

NDD Berge.jpg

        Dans son ouvrage Éclats d’islam : chroniques d’un itinéraire spirituel, Karima Berger écrit : Je suis arabe et française, orientale et occidentale, musulmane et laïque, femme et écrivain, et tant de choses encore qui ne se disent pas. Ces sources qui m'animent et inventent chaque jour, je veux encore et encore les faire travailler ensemble car c'est dans les méandres de leurs flux que je surprends parfois mon reflet, mes reflets.

NDD B Rabia.jpg

        Cette dualité de Karima Berger se retrouve dans les divers chapitres de noms de dieux dont elle est l’invitée. Le titre en arabe s’écrit Rabi El Alamine et en français Le Seigneur des mondes. Le chapitre image est un diptyque de la plasticienne libyenne Wafa Abouan signifiant la demande et l’octroi du pardon. Pour la phrase, Karima Berger a opté pour une, datant du VIIIème siècle, de la mystique musulmane Rabia al-Adawiyya , Ô mon Dieu ! Si je T’adore par crainte de l’enfer, brule-moi en enfer ; et si je T’adore dans l’espoir du paradis, exclus-moi du paradis ; mais si je T’adore pour Toi seul, ne me cache pas Ta beauté impérissable ! Quant au pari, il alterne entre espoir et peur. Cette émission  noms de dieux se termine par une image surprenante.

NDD B KAR.jpg

        Née à Tinès en Algérie, diplômée de l’Université d’Alger, Karima Berger vit en France depuis 1975 .  Tous ses livres ont été édités en France, l’un - L’enfant des deux mondes - a été réédité, en français, à Alger aux Éditions El Ibriz. Aucun de ses livres n’a cependant connu une traduction en arabe.

NDD berger.jpg

        Comme j'aimerais qu'ils soient traduits en arabe ! hélas ce n'est pas (encore) le cas, je l'espère un jour. pour l'instant au Maghreb et en particulier en Algérie déplore Karima Berger qui n’est la seule écrivaine algérienne à faire le même constat. Même Assia Djebar, membre de l’Académie française, n’a eu de son vivant aucune de ses œuvres traduites dans la langue de son pays natal. En janvier 2015, la ministre de la Culture, Nadia Labidi a déclaré : nous allons traduire les romans d’Assia Djebar.

NDD Berg.jpg

         Compte tenu des articles 2 et 3 de la Constitution stipulant  L'Islam est la religion de l'Etat et L'Arabe est la langue nationale et officielle, le ministre des affaires religieuses, Mohamed Aïssa  souhaite certainement que les ouvrages de Karima Berger le soient également. En effet, selon le quotidien El Watan, le ministre des affaires religieuses se présentant comme réformateur, M. Aïssa replace l’Algérie dans sa profondeur stratégique, la Méditerranée et la pensée philosophique qui vient de Cordoue, avec laquelle il veut renouer en posant sereinement les termes d’un débat sociétal.

RTBF Deux.jpg

(1)    Diffusion  le samedi  28 février 2015 sur « la deux » vers 22h45. Rediffusion dans la boucle de nuit  sur « la deux » du 4 au 5 mars. Sans oublier, la possibilité de voir l’émission durant une semaine sur le Net, en cliquant sur www.ladeux.be/revoir

12:10 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Religion, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mardi, 24 février 2015

Le merci de SINÉ ...

zone siné.jpg

        Non, Siné n’est pas un ingrat (1). Il se rend compte qu’en le virant – malproprement – de Charlie-Hebdo, Philippe Val, son ennemi  à  vie, lui a évité de trouver la mort, le 7 janvier.

       Dans la dernière livraison de Siné Mensuel (2), le caricaturiste de 86 ans : j’aurais, sans le salvateur coup de pied au cul de prédateur-né, été probablement aux côtés de Charb et des autres (…) Donc, merci encore au vil spadassin, devenu sicaire en chef à France Inter et exécuteur des basses œuvres du nain, qui n’hésita pas non plus à virer sans ménagement, dès sa nomination, DidierPorte et Stéphane Guillon.

Siné février.jpg

(1)    Cfr Liège 28 du 22 janvier 2015

(2)    Siné Mensuel  - 6 € 10- En librairie liégeoise, le premier jeudi du mois.  La zone de Siné chaque semaine, le mercredi,  sur le site de Siné Mensuel  www.sinemensuel.com  … et c’est gratuit !

14:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

samedi, 21 février 2015

...où quand le privé vise à atténuer la rigueur fiscale du gouvernement wallon PS-cdH !

        Depuis le 1er janvier 2015, le régime des titres-service ne dépend plus du gouvernement fédéral mais des régionaux. En Wallonie, le gouvernement PS-cdH, Magnette-Prévot a décidé de ne pas augmenter la valeur faciale du titre-service  - 9 € - mais de réduire la déduction fiscale qui passe de 30% à 10%. La ristourne fiscale sera de 0,90 € au lieu de 2€70 par heure prestée lorsque l'utilisateur aura rempli, en juin 2016,  sa déclaration fiscale exercice 2016-année 2015.

        Réagissant à cette mesure gouvernementale wallonne, une grande surface en partenariat avec une entreprise de titres-services propose pour toute nouvelle inscription entre le 14 février et le 31 mars 2015 d’accorder 1000 points bonus supplémentaires  (valeur 10 €). De plus, 25 points bonus (valeur 0€25) pour chaque heure prestée par l’aide-ménagère sont également accordés. Le privé adoucit la rigueur du gouvernement wallon PS-cdH !

16:41 Écrit par Pierre André dans Actualité, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mardi, 17 février 2015

Centre culturel arabe du Pays de Liège : danses orientales.

        Depuis novembre 2000, le Centre culturel arabe du Pays de Liège (1) est un point d’ancrage culturel. Sous la présidence de Nagy Sabbagh, il s’efforce d’ouvrir la vue la plus large sur le paysage de la culture arabe. Ses activités sont multiples et variées. Elles vont de la calligraphie à des débats, à des cours de langues à des projections cinématographiques, etc, etc.

orient bis.jpg

        Ainsi, ce samedi 21 février, au Centre culturel de Seraing, il organise le 10ème Festival de Danses Orientales. L’occasion pour  une vingtaine d’écoles – plus de deux cents danseuses et danseurs – de présenter danses classiques et folkloriques. Il y aura des chorégraphies originales mêlant éléments de danses orientales et celles du monde.

(1) Centre culturel arabe du Pays de Liège CCAPL - rue Henri Orban 1 à 4030 Grivegnée –Tél. 04/3427884 - Gsm:097/167909 - N° de compte: 001-3553651-35 - info@ccapl.be

20:40 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 13 février 2015

Les belles phrases du mois de janvier ...

        Ouf, janvier et son cortège de réception de bons vœux sont clos. Au Théâtre national, il a fallu attendre une heure l’arrivée de madame Milquet recordwoman du retard. Partout, après le 7, il a fallu entendre discourir sur la liberté d’expression  avec des variantes telle ligne éditoriale et autres mots qui font bons dans la bouche. Partout, de bonnes résolutions ainsi à la RTBF, l’administrateur général a promis qu’en dépit des réductions budgétaires, il n’y aurait pas de licenciement. Dans le même discours, annonce de projets immobiliers à Charleroi et Reyers. Charleroi, la première pierre est posée, la dernière est annoncée pour 2017, celle de Reyers est prévue pour 2020.

        Grande fierté du bilan 2014 : le nombre de candidats aux élections de mai ayant eu droit à la parole grâce à la RTBF a dépassé les quatre cents. Jamais, il n’y en a eu autant. Ce que l’administrateur général omet de dire c’est qu’à quelques  exceptions près, tous ces heureux candidats sont PS, MR, ECOLO et cdH. En effet, comme Liège 28 l’a révélé le 2 avril, le Conseil d’Administration a décidé : Sont d’office invités, dans toutes les émissions d’interviews et de débats, (…) les partis suivants : PS, MR, ECOLO et CDH. Cette mesure inique a été prise sur proposition MR –fraîchement divorcé d’avec les Fédéralistes démocrates francophones (FDF)– acceptée à l’unanimité des administrateurs PS, ECOLO et cdH à l’issue d’un bref débat marqué d’un semblant de réticences démocratiques.

        De source sûre, journalisme d’investigation ou pas, il est assuré qu’aux prochaines élections fédérales, européennes et régionales, cette invitation d’office sera reconduite. La démocratie est brave fille !

13:29 Écrit par Pierre André dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 06 février 2015

BE05 0688 9447 0975, le bon numéro pour y virer 20 € et s'abonner au POISCAILLE.

Charlie.jpg

        En chiffres ronds, de 10.000, le nombre des abonnements à Charlie-Hebdo a bondi à 200.000, un rapport de 1à 20. Comme pareille augmentation constitue incontestablement un grand événement - par l’intermédiaire d’André Gilles en charge de ceux-ci -, le Collège provincial de Liège a décidé de s’y associer en souscrivant cinquante-six abonnements destinés à chaque conseiller élu (21 PS, 17 MR, 8 ECOLO, 8 cdH-CSP, 2 PTB+). L’esprit Charlie-Hebdo va-t-il déteindre sur les interventions des conseillers ? Si oui, les galeries du public seront combles et la tribune de presse davantage fréquentée !

poiscaille.jpg

        Tant qu’à traiter de presse satirique, évoquons celle de chez-nous, Le Poiscaille (1). Apparu sur le Net en février 2010, sous forme papier en octobre de la même -Le Poiscaille, première mouture est un authentique collector. Cinquante exemplaires (non) numérotés, huit pages en noir et blanc au prix de 50 eurocentimes !

        Aujourd’hui, ce journal satirique cent pour cent liégeois œuvre de jeunes pros vit une double crise, existentielle et économique. Crise existentielle propre aux êtres de qualité : à quoi bon être les meilleurs dans ce monde de … ?, crise accentuée par le petit nombre d’abonné(e)s qu’en toute transparence, ils avouent, 180. Leur souhait, en avoir 1000.

poiscaille abonné.png

         Dans le dernier numéro (paru) – le 42 sorti le 19 janvier -, les rédacteurs et les caricaturistes multiplient les appels aux abonnements. Trop de modestie et un rien de timidité leur font omettre d’indiquer, au premier coup d’œil, le numéro de compte. Il s’agit du BE05 0688 9447 0975.  Un bon mouvement, virer 20 € au BE05 0688 9447 0975. L’esprit Poiscaille le mérite. L’esprit Poiscaille est aussi un grand événement.

 

pois fin.jpg

(1)  Le Poiscaille – 17 Bd Saucy, 4020 Liège – Tél. 0473 27 84 38 - lepoiscaille.be – 3€50 le numéro – abonnement un an, 20€ - compte BE05 0688 9447 0975 - redaction@lepoiscaille.be

20:24 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, francophonie, Liège, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 04 février 2015

Théâtre de l’ÉTUVE : un programme chaud-show en ce mois froid de février !

étuve fév.jpg

        Le mois de février a beau être le plus court de l’année, il n’en demeure pas moins qu’il sera un des mois le plus chargé d’activités pour le Théâtre de l’Étuve.

        D’ordinaire, les spectacles de l’Étuve  ne sont pas représentés le dimanche, jamais le dimanche ! Sauf pour le dernier allemand du Caucase (1) , un spectacle de Raphaël Le Mauve, Grand Prix du Théâtre 2013 organisé par l’ Association Création Théâtre (ACT). Sans résumer – c’est impossible - le dernier allemand du Caucase, disons qu’il s’agit d'humour poétique - trash et  politiquement très incorrect... un régal... !

étuve canta.jpg

        Retour la semaine suivante, à la normale si l’on peut dire. Enfiler un vendredi 13, une Saint-Valentin, une chorale d’une vingtaine de personnes sur la scène minuscule de l’Étuve, c’est normal ? Peu importe la réponse, le concert, dirigé par Line Adam, d’I canta Storia (2) vaut le déplacement. I Canta Storia conte en chansons l’histoire d'une Italie multiple tissée de jours de liesse et de déchirements, d'émigration difficile, de foi vivante et de croyances populaires, de nostalgie et de révolte. C’est tout simplement merveilleux… !

étuve casse.JPG

        Celles et ceux qui ont choisi de passer le réveillon de Nouvel An dans la cave de l’Étuve vont retrouver avec plaisir Les casse-pieds sonnent toujours deux fois (3). Ce spectacle de John Grégoire et Carine Lipeville fait littéralement le tour du monde  des raseurs, importuns, casse-culs, chieurs, enquiquineurs, crampons, malavisés, gêneurs et autres trouble-fête qui entourent le quotidien des autres. Sans oublier que les autres dont Sartre a dit qu’ils sont l’enfer sont tout aussi raseurs, importuns, casse-culs, chieurs, enquiquineurs, crampons, malavisés, gêneurs et autres trouble-fête. Bref, nul(le) ne s’en tire mais chacun(e) rigole !

        Sur le site du Théâtre de l’Étuve - www.theatre-etuve.be - , il est loisible d’avoir via You Tube un avant-goût de ces différents spectacles à l’affiche.

étuve.png

(1)  le dernier allemand du Caucase vendredi 6, samedi 7 février à 20h15 et dimanche 8 à 15h30 -PAF 15€ et 12 € - Réservation : par courriel à reservationetuve@gmail.com ou par SMS au 0492/56.29.10

(2)  I canta Storia – vendredi 13, samedi 14 février à 20h15 - PAF 15€ et 12 € - Réservation : par courriel à reservationetuve@gmail.com ou par SMS au 0492/56.29.10

(3) Les casse-pieds sonnent toujours deux fois – en février, vendredi 20 et 27(complet), samedi 21 (complet) et 28 à 20h15 et mars, vendredi  6, samedi 7 à 20h15 - PAF 15€ et 12 € - Réservation : par courriel à reservationetuve@gmail.com ou par SMS au 0492/56.29.10

18:43 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Loisirs, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 28 janvier 2015

Blattchen reçoit dans noms de dieux du 31 janvier Lucien François, créateur du "jurème"

 

françois4400carre_(2)(1).jpg

        Diffusée ce samedi 31 janvier, l’émission noms de dieux a été enregistrée le mardi 2 décembre 2014 soit avant les événements de janvier. Plongés dans un actualité bouleversante, les propos tenus par l’invité d’Edmond Blattchen, Lucien François (1) n’en sont que davantage percutants.

        Dès le titre qu’il écrit noms de dieux :noms de ?, au choix de l’image, une pièce monnaie du IIIème Reich avec la phrase Du bist nichts, dein volk ist alles (traduction : tu n’es rien, ton peuple est tout) ou la phrase il faut respecter les opinions de tous, Lucien François avec des mots simples dénonce les confusions et en appelle à la rigueur et à la responsabilité.

         Né à Chênée, juriste, Lucien François enseigne, à l’ULg, le droit social, le droit pénal et l’évolution de la philosophie du droit à l’époque contemporaine. Magistrat, il siége au Conseil d’État et à la Cour  constitutionnelle tout en conservant sa chaire de philosophie du droit.  Dans une chronique parue en juin 1992 , le Journal des Tribunaux décrit ce cours où après avoir exposé scrupuleusement les idées de quelques grands penseurs, Lucien François joint les siennes, par souci d’honnêteté, pour que les étudiants soient au courant de ses préférences. Il les a consignées dans un volume relativement mince : « Le problème de la définition du droit » qui est et, heureusement, reste souvent dans les mains de tous les étudiants liégeois, même après qu’ils ont passé un examen redouté. Qui veut connaître Lucien François doit le lire …

        Effectivement Lucien François a écrit mais pas à la-va-vite. Ainsi, il a consacré quinze ans à rédiger Le Cap des Tempêtes, essai de microscopie du droit (2). Considéré comme une œuvre de démystification du droit par le droit , cet ouvrage a enrichi la langue française d’un néologisme le jurème, qui se définit le plus petit élément spécifique du droit, sa particule élémentaire. Autre vertu du Cap des Tempêtes relevée par le professeur à l’École  de droit de la Sorbonne, Pierre Mayer : , une œuvre d’une très grande qualité littéraire, où l’élégance du style, la rigueur de la pensée et un humour d’autant plus délectable qu’il ne se donne jamais pour tel se combinent harmonieusement.

        Tout au long de ce noms de dieux, Lucien François se montre rationaliste rigoureux, agnostique sceptique, libre penseur pour qui le doute et l’esprit critique constituent les armes les plus sûres contre les dérives majeures qui menacent notre époque, et notamment le grégarisme et le fanatisme. Bref, tel son portait tracé par Edouard Delruelle : un perceur de masque qui dissout les fictions, démontre les artifices, afin d'atteindre le sous-sol des rapports de force véritables.

RTBF Deux.jpg

(1)    Diffusion  le samedi 31 janvier 2015 sur « la deux » vers 22h40. Rediffusion dans la boucle de nuit  sur « la deux » du 3 février dès 01h40. Sans oublier, la possibilité de voir l’émission durant une semaine sur le Net, en cliquant sur www.ladeux.be/revoir

Cap.png

(2) Le cap des Tempêtes – Lucien François – Préface Pierre Mayer – Éditions Bruylant (Bruxelles) et LGDG (Paris) – 2ème édition – Paru en août 2012 – 334 pages - 58€

10:54 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Spiritualité, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

jeudi, 22 janvier 2015

Achetez "Charlie Hebdo", un conseil de "Siné Mensuel" !

        En juillet 2008, une querelle – l’affaire Siné -agite les milieux intellectuels français. Les détails de cette querelle historique, chacun peut les trouver sur le Net et, comme on dit, se faire une religion sur la querelle. À la grosse louche, Philippe Val patron de Charlie Hebdo vire Siné qui, en réaction, crée, à 80 ans, Siné Hebdo devenu Siné Mensuel, le journal qui fait mal et ça fait du bien.

        Le mercredi 14 janvier 2015, jour de parution du Charlie Hebdo tiré à sept millions, Siné Mensuel sort un hors-série (1). La première page toute noire proclame, en grands caractères, ACHETEZ CHARLIE tandis qu’un clown  déclare : si t’as pas encore pris une balle à 50 ans, t’as raté ta vie.

        En page deux, une lettre-éditoriale de Siné intitulée je suis Charlie. La première phrase ; ON SÈME NOS ZONES, ILS SÈMENT LA MORT ! Jusque-là, je n’avais pas tellement conscience de l’importance du rôle qu’on jouait, mes potes dessinateurs « fouteurs de merde » et moi, dans cette société à la con. Il avoue que parfois le découragement l’a saisi lorsque nous avions de plus en plus de mal à joindre les deux bouts, les uns comme les autres (…) La déferlante « JE SUIS CHARLIE » me redonne singulièrement envie de continuer le combat et toujours plus radicalement !

        S’adressant à ses potes Charb, Tignous, Cabu, Wolin, Honoré, Siné termine sa lettre …vous faites pas de mouron, on continue plus que jamais…BANZAÏ ! En P.S. Siné ajoute en lettres rouges : à tous ceux qui restent, là-bas, gaffe à Philippe Val qui doit rôder dans vos parages. L’inimitié entre les deux  hommes est toujours vive. Et pourtant, si Val ne l’avait viré, Siné se serait (vraisemblablement) trouvé en compagnie de ses potes, le mercredi 7 janvier 2015, à la réunion de rédaction, au 10, rue Nicolas-Appert… Quelle ingratitude !

 

(1)    Siné Mensuel Hors-Série -8 pages – 2€50. Prochain numéro, le premier mercredi du mois – 32 pages – 6€10

10:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Media | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 18 janvier 2015

L'art épistolaire : l'art des câlins et des malins de la Bafouille Incontinente !

Je pense à toi tout le temps

        En prélude à la Saint-Valentin, le 21 janvier a été décrétée – par qui, mystère, par Charlie ? - la journée des câlins. L’occasion rêvée pour envoyer des cartes  via la Poste. Les spécialistes des cartes envoyées par courriel se sont précipitées sur ce nouveau filon ; Envoyez des cartes attendrissantes à vos proches. Des câlins, des bisous, des mots doux : exprimer sa tendresse, c'est bon pour le moral. Le made in France est de rigueur ; toutes ces cartes sont créées et imprimées dans notre centre de production basé en France. Chaque carte a un coût, 0.99€, mais la livraison est gratuite. Déposés à la Poste, le lundi 19, les câlins vont arriver à destination le mercredi 21. Le commerce est le commerce. Toujours du neuf…comme un célèbre magasin de jouets l’a longtemps affiché sur sa vitrine au 9 rue de l’Université.

        Journée des câlins ou pas, nombre de Liégeois(e)s, aiment pratiquer l’art épistolaire. Elles/Ils le renouvellent sans cesse au point que depuis trente ans, une revue La Bafouille Incontinente (1) accueille leurs lettres sur des thèmes aussi sérieux ou délirants que d’écrire à Jules César ou Jeanne d’Arc. Dans sa dernière livraison La Bafouille Incontinente a adressé un courrier à l’inventeur du zéro. Point n’est besoin d’écrire telle une marquise pour oser le plaisir de bafouiller.

        Comme le plaisir se partage et croît du même coup, chaque parution trimestrielle est suivie d’une lecture par les auteur(e)s (2). Le public devenu le destinataire déniche les subtilités du texte Si le texte plaît, chacun(e) se sent couvert(e) de câlins. La marquise n’a-t-elle point écrit : c’est une chose plaisante à observer que le plaisir qu’on prend à parler, quoique de loin, à une personne que l’on aime, et l’étrange pesanteur qu’on trouve à écrire aux autres.

 

 (1)    Contact : Marcelle Imhauser - rue du Général De Gaulle 200/82  Liège 4020 -
marcimhauser@hotmail.com

(2)    19 février, 18h, à l'Aquilone, 25, Bd Saucy, 4020 Liège – PAF gratuite -. Revue: 5€

 

17:13 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 14 janvier 2015

"LE MALADE IMAGINAIRE" - Comédie de Monsieur Molière - au Théâtre de l'Étuve.

moliere.jpg

       En ce mois de janvier, le programme de l’Étuve compte six représentations publiques du Malade imaginaire outre les représentations privées destinée aux écoles (1). Mis en scène par John Grégoire dans un décor de Jean-Marie Rouffart, ce classique a été revisité. Ainsi l’action se situe entre les deux guerres et ce n’est que plus drôle.

       En bourgeois de cette époque du siècle dernier, entendre Argan  (Philippe Dengis) énonçant Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix font vingt; trois et deux font cinq (…) Est-il possible qu'on laisse comme cela un pauvre malade tout seul? ou  Diafoirus (Michel Udiany) Nous sommes dans toutes nos visites pour porter secours aux malades, et non pour leur porter de l'incommodité ne manque assurément pas de charme. Molière demeure Molière et l’humanité aussi. À mourir de rire ou mdr !

étuve.png

(1) Le Malade imaginaire de Molière – Représentations publiques les 16, 17, 23, 24, 30 et 31 janvier à 20h15– Théâtre de l’Étuve – PAF 15 et 13 € - Réservation : SMS 0492 /56 29 10 reservationetuve@gmail.com

Représentations privées, contact Philippe Dengis 0475/23 92 55

18:55 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mardi, 13 janvier 2015

Un message papal dans la note "Charlie".

         Dans un climat tout remonté par l’alternance présidentielle dans la République socialiste démocratique  de Sri Lanka, le pape François a notamment déclaré : Je suis convaincu que les personnes qui appartiennent à des traditions religieuses différentes ont un rôle essentiel à jouer dans le processus délicat de réconciliation et de reconstruction qui est en cours dans ce pays. Pour que ce processus ait lieu, il faut que tous les membres de la société travaillent ensemble et que chacun ait droit à la parole. Tous doivent être libres d’exprimer leurs propres préoccupations, leurs besoins, leurs aspirations et leurs peurs. Mais, surtout, ils doivent être prêts à s’accepter mutuellement, à respecter les diversités légitimes et apprendre à vivre comme une unique famille. Chaque fois que les personnes s’écoutent humblement et de manière ouverte, les valeurs et les aspirations communes apparaîtront toujours plus visiblement. La diversité ne sera plus vue comme une menace, mais comme une source d’enrichissement..

15:38 Écrit par Pierre André dans Actualité, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

lundi, 12 janvier 2015

Au Sri Lanka, toujours du nouveau: un nouveau Président, un nouveau saint !

         Le voyage du pape François en République socialiste démocratique de Sri Lanka prévu pour ce mardi 13 prend un aspect quelque peu différent du programme initial. Au lieu d’être accueilli par  Mahinda Rajapakse, Président lors de l'élaboration du voyage,, il le sera par le Président Maithripala Sirinesa qui a remporté les premières élections présidentielles de l’année 2015 ce jeudi  8. De surcroit, Rajapakse a été accusé, dimanche, d’avoir fomenté un putsch en vue de conserver le pouvoir.  Cela fait désordre !

        Cette alternance inattendue n’inquiète pas outre mesure le Vatican.  Le père Fédérico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège s’est borné à déclarer son espoir  que ne surgisse aucun inconvénient susceptible de nuire à la sérénité et à la tranquillité de ce voyage.

        Au cours de son séjour, le papa va, notamment, canoniser un prêtre catholique oratorien, Joseph Vaz, qui fin XVIIème  siècle s’est opposé au pouvoir colonial hollandais voulant imposer le calvinisme en vigueur dans les Pays-Bas du Nord.   

Vaz.jpg

09:15 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 11 janvier 2015

Sur la Trois de la RTBFbe, CAVANNA le co-fondateur de CHARLIE HEBDO.

Cavanna.jpg

        Grâce à l’émission noms de dieux, la chaîne publique belge de télévision francophone – la RTBFbe – dispose d’une richesse de documents qui lui permettent de présenter dans un moment d’actualité telle que le monde occidental le vit aujourd’hui, une vision réfléchie. Créée en janvier 1992 par le journaliste producteur Edmond  Blattchen, noms de dieux a reçu et reçoit encore des personnalités de la pensée contemporaine. Selon un schéma apparemment rigide, ces personnalités évoquent nos systèmes de valeurs morales, la religion, la philosophie, les opinions politiques, leur vision de la vie, de la mort.  

        Ainsi le dimanche 13 février 2000, Edmond Blattchen a reçu François Cavanna, un des fondateurs de Charlie Hebdo après que Hara-Kiri ait été interdit d’expression par la 5ème République. Cavanna , un esprit brillant écorché vif, révolté a fait le pari sur dieu de faire comme s’il n’existait pas. Sa révolte est de lutter contre  les  violences  humaines  quotidiennes  qui  vont  jusqu’à  l’exploitation  des souffrances des plus faibles. Sa colère de bête et méchant dénonce les gens de pouvoir et d’argent qui ont  les yeux plus grands que le ventre.

        Ce soir, dimanche 11 janvier 2015, sur la Trois, à 22h30, la RTBFbe rediffuse noms de dieux consacré à François Cavanna. Cette rediffusion (1) constitue un hommage très service public  à l’odieux acte de guerre commis à Paris contre Charlie Hebdo.

 

rtbf_la_trois.png

(1)  Revoir l’émission durant une semaine sur le Net, en cliquant sur www.latrois.be/revoir

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

ADDENDUM mis en ligne le lundi 12 janvier 2015 :

       Programmée le dimanche 11 janvier à 22h30, la rediffusion de l’émission noms de dieux consacrée à François Cavanna a été mise à l’antenne le lundi 12 janvier à 0h30. Tant à la Première en radio qu’au JT de 19h30, ce dimanche, il a été encore signalé noms de dieux à 22h30.

      À 22h30, les téléspectateurs découvrent, sur la Trois, un programme de variétés dédié à Je suis Charlie émis depuis Radio France sans le moindre bandeau annonçant le report de noms de dieux à une autre heure.

     Interrogée, ce lundi  la direction de la programmation TV et VOD (Video on demand) se borne à dire : les événements historiques d’hier ont modifié, non seulement toute notre programmation de la une en journée, mais également la programmation de la trois en soirée. C’est un peu court, les téléspectateurs méritent davantage de respect. À l’instar de Charlie Hebdo, nous trouvons  la RTBF bien conne de considérer sa grille comme un sable mouvant sur internet...

 

noms de dieux - latrois : programme du Dimanche 11 janvier à 22:30

Consultez les détails du programme noms de dieux - Dimanche 11 janvier - 22: 30. Résumé, casting, équipe de production, rediffusions.

13:06 Écrit par Pierre André dans Actualité, Culture, Media, Politique, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

vendredi, 09 janvier 2015

... tout arrive !

        Au siècle dernier, début des années quatre-vingt,  il s’est raconté : Au rythme où la folie se répand, en 2014, le monde entier sera atteint. Mais y a pas de quoi s’affoler, personne ne s’en rendra compte car chacun sera fou. L’année 2014 écoulée, il est permis, en 2015, de constater  la réalité de ce propos !

ensor.jpg

21:53 Écrit par Pierre André dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 07 janvier 2015

Première élection présidentielle de l'année 2015.

Président Sri.jpg

        Le jeudi 8 janvier 2015 se déroulent les élections présidentielles en République socialiste démocratique de Sri Lanka. Soutenu par le parti United People's Freedom Alliance (UPFA) et candidatà sa réélection, le Président Mahinda Rajapaksa a envoyé le soir du réveillon un SMS bilingue (cinghalais, langue officielle, et anglais) dans lequel il présente ses vœux à la nation.

        Lors du dernier scrutin présidentiel qui a vu une participation de 70% du corps électoral (14millions sur une population de 21 millions), Mahinda Rajapaksa l’a emporté par 6.015.934 voix contre 4.173.185 à son rival Sarath Fonseka.

independent day.jpg

09:37 Écrit par Pierre André dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 31 décembre 2014

Hubert Grooteclaes, l'autodidacte d'Aubel, créateur de l'école liégeoise de la photographie universellement reconnue !

hubert bis.jpg

        Deuxième rétrospective à Liège de l’œuvre  du photographe Hubert Grooteclaes (1). La première a eu lieu, il y a plus d’un quart de siècle, en 1987, en la salle Saint-Georges. À l’époque,  Grooteclaes a déclaré : Rétrospective ? Une façon agréable de sentir que l'on devient vieux. Aujourd’hui, sa voix d’outre-tombe dit : Rétrospective ? Une façon agréable de sentir que l'on reste jeune !

        Outre ses deux rétrospectives liégeoises, l’artiste a, à son actif, 102 expositions. Je ne tiens déjà pas compte des expositions de groupe. C'est ridicule. Je ne tiens compte que de mes expositions personnelles (…) Je suis un orgueilleux, ça sûrement …c'est pas un défaut.

        102 expositions, un peu partout dans le monde, notamment à Paris, Londres, Turin, Washington, Tokyo, Hiroshima, Lille (Festival anarchiste).  Une morale de l'anarchie ne peut se concevoir que dans le refus. C'est en refusant que nous créons. Je vous parlerai plus volontiers de beauté que de technique. C'est pour moi l'essentiel. Elle me permet de sublimer l'ordinaire en marge des conneries quotidiennes. Je m'efforce toujours d'asseoir la photographie comme une fête de l'intelligence.

        Pour ses vingt ans, sa maman offre à son fils, orphelin de père dès l’âge de six ans, un Zeiss Ikon. Depuis la fin de sa poésie au collège Saint-Hadelin, à Visé, Hubert Grooteclaes assiste sa maman, fromagère à Aubel. Il continue d’exercer ce métier jusqu’à ses vingt-sept ans. La photo est son hobby.  Il en fait son boulot, son art.

        Le 14juillet 1963, son ami Léo Ferré  (2) le qualifie l’homme avant le déclic, pour être le vol avant l’oiseau qui doit sortir forcément de vos boîtes amicales.Vingt ans plus tard, le Liégeois Joseph Orban écrit : quand Grooteclaes déclenche son obturateur, ce n'est pas une machine qui bâille, c'est un cœur qui impressionne la lumière. Des mots qui font mouche auprès d’Hubert Grooteclaes ; Je crois qu'un artiste demande à être aimé. C'est tout (…) déjà de rencontrer des gens qui aiment bien ce que vous faites, c'est agréable.

       Le paradoxe de Grooteclaes, l’autodidacte, c'est d’être à l’origine de l’école liégeoise de la photographie en enseignant à l’École Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège. La prise de vue, c'est vite fait (…) C'est alors que c'est difficile. Après, c'est tout noir, tout seul dans le noir. Recommencer, ne jamais être content. De ses étudiants, Grootclaes demande qu’ils soient passionnés (…) J'essaie qu'ils aient un jugement juste pour la photo. Et ça, c'est déjà difficile. Il faut savoir ce qui se fait un peu partout. Il faut s'être trompé très souvent et se remettre en question, toujours. Ne jamais être sûr de soi...  j'essaie que mes élèves puissent montrer leurs photos à Amsterdam, à Milan, à New-York sans qu'on leur rie au nez. C'est difficile, mais c'est comme ça. Autrement, si vous voulez plaire à Amay, ou à Houtsiplout, c'est facile: il ne faut pas surprendre.

groteclaes bis.jpg

(1)  Rétrospective Hubert Grooteclaes – Grand Curtius, Féronstrée 136 – Jusqu’au 8 février 2015 – fermé le mardi

(2)  Apéro littéraire musical, le 16 janvier 2015, 18h – Grand Curtius - Erno le Mentholé face à Léo Ferré

      Hommage à Léo Ferré, le 18 janvier 2015, 20h30 - Théâtre de Liège - Relecture d’œuvres de Ferré en jazz par Gianmaria Testa, Paolo Fresu, Roberto Cipelli, Attilio Zanchi, Philippe Garci - Réservation Aquilone 0496 21 50 46 et Théâtre de Liège 04 342 00 00 - PAF 25 €

 

 

 

18:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, Art, Culture, Liège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

mercredi, 24 décembre 2014

Bravo les neveux ... un cinquième magasin ANDRÉ à Embourg, Voie des Ardennes.

Etienne-et-Luc-Andre3.jpg

        En 1928, Alphonse André et son épouse Laurence ont quitté Rettigny, leur village natal des Ardennes pour le 37 en Gérardrie, à Liège. Ils y ouvrent un commerce d’alimentation. Installé à proximité des grands magasins Vaxelaire et Grand Bazar, Papa et Maman innovent. À la demande du personnel de ces entreprises – en majorité des jeunes femmes – ils préparent des tartines beurrées et garnies de jambon. À l’époque, ils sont l’unique magasin liégeois à offrir ce type de service à la clientèle.

        Durant la guerre, Papa et Maman traversent des années noires. En effet, ils se contentent  de délivrer – moyennant des timbres de ravitaillement - des aliments rationnés. Après la guerre, la relance a été lente car des mesures de restrictions ont perduré. Le ministère du ravitaillement a subsisté jusqu’en novembre 1948.

        Mon frère Henry, actif dans les associations  de commerçants, a succédé à Papa. Ensuite, mes neveux Étienne et Luc ont repris l’entreprise et ont essaimé en ville. Gardant le magasin en Gérardrie, ils ouvrent à l’identique des commerces d’alimentation rue Saint-Paul, rue Puits-en-Sock et rue Saint-Gilles (cfr Liège 28 25 novembre 2006).

        Récemment, en entrepreneurs dynamiques, ils ont  installé, extra-muros,  un cinquième magasin presque à l’identique. La porte d’entrée est placée au milieu et non à droite de la vitrine.  Comme le 37 en Gérardrie, le nouvel établissement est proche d’une grande surface, le Carrefour market  d’Embourg et est situé, au 62  …Voie des Ardennes !

ANDRE_Magasin_Embourg.JPG

10:00 Écrit par Pierre André dans Actualité, Economie, Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

dimanche, 21 décembre 2014

Suspense : quelle sera la personnalité de Liège 2014 ?

Liégeois 2014.jpg

        La parité homme/femme n’a pas été respectée par les organisateurs de la 27ème édition de l’élection du Liégeois de l’année 2014 qui ont soumis aux suffrages 6 femmes face à 24 hommes. 20% de nominées alors qu’elles sont majoritaires (50% 70) au sein de la population de la ville de Liège en 2013.  

        Il est vrai que l’appellation datant du siècle dernier est demeurée la même au fil des ans alors que diverses modifications ont cependant été apportées au long du temps.

        Le changement le plus important de cette année a été l’introduction d’une nouvelle catégorie regroupant des personnalités éminentes du commerce. Dans cette catégorie, les femmes l’ont emporté nettement. Parmi les six noms proposés – 2 hommes, 4 femmes -, les électrices et électeurs ont amené en finale du scrutin trois femmes dont l'une sera LA Liégeoise de l'année 2014 dans sa catégorie. À moins que le jury des médias ne la consacre LIÉGEOISE DE L'ANNÉE 2014 ...

        Autre enseignement à retirer de la 27ème  édition, l’élimination de grosses pointures nominées qui, pourtant, ont cherché à mobiliser leurs réseaux en vue, légitime, de s’assurer leurs votes quotidiens.  It's a game !

12:17 Écrit par Pierre André dans Actualité, Liège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

samedi, 13 décembre 2014

Les autorités de l'Université de Nanterre : de 68, elles n'ont rien appris même si elles feignent d'oublier !

        En ce qui concerne la vie quotidienne comme on dit prosaïquement, l’Université de Nanterre n’a guère progressé entre 1968 et aujourd’hui  En mars 68, le vendredi 22, des étudiants auxquels les autorités universitaires interdisent d’aller dans les chambres des filles à la résidence universitaire se sont insurgés. Le mouvement dirigé par un juif allemand a pris une ampleur bien connue.

        Le meneur dit Dany le Rouge devenu au fil des années Dany le Vert, Dany l'Européen, jouant un rôle central dans l'émergence d'un mouvement vert européen influent a été, ce jeudi, récipiendaire d’un doctorat  honoris causa de cette Université dont Cohn-Bendit a été le plus important contestataire.

        Aujourd’hui, l’Université de Nanterre interdit à ses étudiants d’utiliser les ascenseurs. Ce privilège est strictement réservé aux professeurs ! 

Daniel Cohn-Bendit.jpg

22:35 Écrit par Pierre André dans Actualité, Université | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg